Auteur : noflux (page 1 of 547)

http://www.beaude.net/no-flux/wp-content/uploads/2019/11/file77sixy9c8kp12wrju35a.jpg

“Cinq ans après le lancement d’Uber à Genève, les autorités du canton l’ont sommé de respecter la loi. Le conseiller d’Etat Mauro Poggia a envoyé mardi un courrier à un avocat de la multinationale en Suisse, Me Rayan Houdrouge, de l’étude Lenz et Staehelin. «Une injonction de se mettre en règle», selon Mauro Poggia. Le magistrat voit un lien de subordination entre les chauffeurs et Uber. Il estime que ce dernier est davantage un transporteur qu’un diffuseur de courses, au sens de la loi sur les taxis et voitures de transport avec chauffeur (LTVTC), un statut qui l’oblige à traiter les chauffeurs utilisant l’application comme ses employés. «Uber doit payer des salaires et s’acquitter de charges sociales, ce qu’il ne fait pas», selon Mauro Poggia.”

Source : Genève somme Uber de se plier à la loi – Le Temps

Australia's home affairs minister, Peter Dutton.

“As a government agency seeks approval of a facial recognition system, it says one use for it could be verifying the age of people who want to view pornography online.”

Source : Australia Proposes Face Scans for Watching Online Pornography – The New York Times

“Le numérique polluerait ainsi « cinq fois plus que l’ensemble du parc automobile français » selon plusieurs média (Le Point, Geo, France Bleu). D’autres affirment qu’il « consomme 5 fois plus de ressource que le parc automobile mondial » (France Info, Futura Science…). Pour le prouver, ils se basent sur l’excellente étude GreenIT. Mais autant le dire tout de suite, ces médias ne l’ont pas lue avant de la relayer. Car ce que dit cette étude, c’est que l’ensemble des équipements qui constituent le numérique mondial pèse autant, en kilogrammes, que 5 fois le parc automobile mondial. Ce chiffre permet de se rendre compte qu’Internet, qu’on imagine souvent « dématérialisé » est en fait constitué de matériel bien réel, et bien encombrant. Mais ce chiffre ne dit rien de la pollution, ni la consommation de ressources du numérique. Et puis, de quelle pollution parlerait-on ? Et de quelles ressources ? Il s’agirait alors de le préciser.
Si prompts à vouloir décrier le numérique et ses usages, les commentateurs oublient donc de lire les études, mais ils oublient aussi leur esprit critique au moment de faire des comparaisons.”

Lien vers l’étude complète : Empreinte environnementale du numérique mondial

Source : Écologie : arrêtons de faire du numérique un bouc-émissaire

Project Nightingale

“Neither patients nor doctors have been notified. At least 150 Google employees already have access to much of the data on tens of millions of patients, according to a person familiar with the matter and the documents. In a news release issued after The Wall Street Journal reported on Project Nightingale on Monday, the companies said the initiative is compliant with federal health law and includes robust protections for patient data. Some Ascension employees have raised questions about the way the data is being collected and shared, both from a technological and ethical perspective, according to the people familiar with the project. But privacy experts said it appeared to be permissible under federal law. That law, the Health Insurance Portability and Accountability Act of 1996, generally allows hospitals to share data with business partners without telling patients, as long as the information is used “only to help the covered entity carry out its health care functions.””

Source : Google’s ‘Project Nightingale’ Gathers Personal Health Data on Millions of Americans – WSJ

View image on Twitter

“Goldman Sachs denied allegations of gender bias and said on Monday that it will reevaluate credit limits for Apple Card users on a case-by-case basis for customers who received lower credit lines than expected.“We have not and never will make decisions based on factors like gender,” Carey Halio, Goldman’s retail bank CEO, said in a statement. “In fact, we do not know your gender or marital status during the Apple Card application process.”Halio said that customers unsatisfied with their line should contact the company.“Based on additional information we may request, we will re-evaluate your credit line,” the statement said.”

Source : Goldman Sachs to reevaluate Apple Card credit limits after bias claim

Le phénomène « Fortnite » passionne les enfants et les adolescents. De plus en plus de parents s’inquiètent de voir leurs enfants devenir addicts.

“Psychologue et psychothérapeute, spécialiste de l’hyperconnectivité, le Suisse Niels Weber reçoit, depuis près de dix ans, des enfants, des adolescents et parfois des adultes, ayant une pratique jugée excessive du jeu vidéo. Lui-même joueur et président d’une association non lucrative de promotion de la culture vidéoludique, Gaming Federation, il invite à ne pas tomber dans un discours anxiogène : une consommation intensive des écrans par un adolescent, constate-t-il dans ses entretiens, n’est pas la cause, mais le symptôme, de problèmes plus profonds. Et peut même servir d’outil thérapeutique.”

Source : Niels Weber : « Parents, intéressez-vous aux jeux vidéo auxquels jouent vos enfants ! »

“Contrairement à des pays comme l’Australie, où le gouvernement local a adopté une loi obligeant les entreprises de haute technologie à amoindrir la sécurité du chiffrement, la police suédoise empruntera la bonne approche : la voie allemande. Depuis plus de dix ans, les autorités allemandes ont commencé à déployer une souche de logiciels malveillants appelée Bundestrojaner (cheval de Troie fédéral) dans le cadre de leurs enquêtes. Le plan de la police suédoise est similaire et prévoit de déployer des logiciels malveillants dotés de fonctionnalités semblables à celles des logiciels espions sur les appareils des suspects. L’idée est d’écouter des appels audio ou vidéo chiffrés en temps réel ou d’extraire des journaux de discussion à partir d’applications de messagerie instantanée chiffrées.”

Source : La police suédoise pourra déployer des malwares dans ses enquêtes – ZDNet

“Comme le rappelle Robison, cette option n’est d’ailleurs pas restreinte à Internet : « Elle est disponible depuis longtemps sur les lecteurs DVD ». Elle l’assure d’ailleurs : « C’est une fonctionnalité qui est fréquemment demandée par nos abonnés. Par exemple, par celles et ceux qui aimeraient revoir leurs scènes préférées, ou qui veulent ralentir le débit, car il s’agit d’un contenu en langue étrangère. »”

Source : Netflix : pourquoi l’option pour accélérer le visionnage est-elle si critiquée ? – Business – Numerama

As researchers and engineers, our goal is to make machine learning technology work for everyone.

via Google – YouTube

« Older posts

© 2019 no-Flux

Theme by Anders NorenUp ↑