Month: juin 2013 (page 1 of 7)

Il est clair à cet égard que le temps de l’échelle unique est fini et que la France ne peut prospérer que si elle admet l’existence d’enjeux politiques (et pas seulement géopolitiques) aux échelles continentale et mondiale. Longtemps, la France s’est vue dans une position à la fois isolée et surplombante. Cet imaginaire est dangereux, car il sous-entend que les rapports entre espaces ne peuvent être fondés que sur la domination.

Mission 404 : Internet doit rester vivant / Mission 404 : Internet must stay alive (par Orangina France)

C’est le principe de Tranquilien : permettre à chacun, en fonction de ses contraintes et de son niveau de flexibilité horaire, de choisir le train et/ou la voiture la plus confortable en termes d’affluence.

Le CSA veut donc non seulement réguler le web, mais aussi tout mode d’accès aux contenus en tous genres, dès lors que la distribution de ces contenus permet d’influencer sur ceux qui sont téléchargés. L’Android Play de Google et l’App Store d’Apple sont bien sûr concernés, en ce qu’ils distribuent les applications installées sur Android et iOS, mais pas seulement. Facebook, qui joue lui aussi le rôle de boutique d’applications HTML/javascript dédiées au réseau social, pourrait lui aussi devoir se soumettre aux pouvoirs de régulation du CSA. Tout comme Google, plus largement, en qualité de moteur de recherche.

DataParis – Des données sur Paris et les Parisiens localisées par le biais du réseau métropolitain

« Britain’s spy agency GCHQ has secretly gained access to the network of cables which carry the world’s phone calls and internet traffic and has started to process vast streams of sensitive personal information which it is sharing with its American partner, the National Security Agency (NSA) ». (via GCHQ taps fibre-optic cables for secret access to world’s communications | UK news | guardian.co.uk)

Twitter by OS (mapbox)

« The constitution prohibits the government from accessing personal files stored in a cabinet or letters sent through the mail without a warrant. When the telephone was introduced into mainstream culture, our laws changed to protect the privacy of calls using such technology. But even though email is ubiquitous today, such electronic communications don’t have the same privacy protections as the — arguably far less used! — mail and landline phones do ». (via It’s Beyond Ridiculous That Email (But Not Mail) Has Been Left Out of Privacy Laws | Wired Opinion | Wired.com)

(via Vimeo, Your Videos Belong Here)

« En 1970 donc, Newsweek expliquait que « durant les vingt dernières années, les Etats-Unis sont devenus (…) l’un des pays qui espionnent le plus et sont le plus soucieux de ses données dans l’histoire mondiale. Les gros commerçants, les petits commerçants, l’administration fiscale, les institutions de police, les organismes de recensement, les sociologues, les banques, les écoles, les centres médicaux, les patrons, les agences fédérales, les compagnies d’assurance (…), tous cherchent obstinément, stockent et utilisent chaque parcelle d’information qu’ils peuvent trouver sur chacun des 205 millions d’Américains, individus et groupes ». Bref, « très bientôt, toute la vie et l’histoire d’une personne va être disponible en un clic sur un ordinateur. On va finir en 1984 avant d’avoir atteint cette année », prévoyait, à cette époque, un juriste américain ». (via GRENIER – En 1970, Newsweek s’inquiétait de « la mort de la vie privée » | Big Browser)

Older posts

© 2018 no-Flux

Theme by Anders NorenUp ↑