Mois : octobre 2018 (Page 2 of 7)

Snapchat falling

“Les problèmes de croissance de Snapchat sont cependant plus profonds. L’application souffre surtout de la concurrence d’Instagram, la plate-forme de photos et de vidéos détenue par Facebook. En août 2016, celle-ci avait copié le format des « stories », qui permet de partager des photos et des vidéos qui disparaissent au bout de vingt-quatre heures. Selon le courtier Piper Jaffray, Instagram est depuis devenu l’application préférée des adolescents américains, le cœur de cible de Snapchat. Les « stories » ont aussi été ajoutées sur Facebook. Et elles occupent une place encore plus importante dans la nouvelle version de Messenger, l’application de messagerie du réseau social. […]
Un avertissement bien reçu par Wall Street. Dans les échanges d’après-Bourse, l’action de Snap chutait, jeudi 25 octobre, de plus de 10 %. Elle devrait ainsi toucher ce vendredi un nouveau plus bas historique. Depuis mars 2017, sa valeur a fondu de 75 %.”

Source : L’inexorable déclin de Snapchat

“La principale nouveauté introduite au cours de la dernière décennie tient à l’émergence d’un troisième marché, venant se superposer à la vente de produits culturels et à celle de l’attention qu’ils attirent. Ce sont désormais nos « traces attentionnelles » qui font l’objet du commerce dont se nourrit l’économie de l’attention. L’innovation la plus « disruptive » des media électroniques ne tient pas à ce qui s’affiche sur nos écrans numériques, mais aux informations moissonnées à propos des gestes attentionnels que l’interactivité nous invite à exercer ”

Source : Big data : « Ce sont désormais nos “traces attentionnelles” qui font l’objet du commerce »

“Nous croyons qu’Internet est une économie de l’intention et non de l’attention. Telle est notre proposition de valeur pour les annonceurs : nous leur permettons de répondre aux intentions des utilisateurs qui les recherchent, au moment où ils les recherchent. Dépouiller la navigation en ligne de tout contenu inutile, c’est finalement créer un cercle vertueux. Les utilisateurs y trouvent leur compte grâce à une navigation plus simple. Les annonceurs gagnent en visibilité dans un environnement plus fluide.”

Source : Big data : « Chez Google, nous croyons qu’Internet est une économie de l’intention et non de l’attention »

“C’est seulement quand nous inventons une troisième boisson, meilleure que le café et le thé, que le mécanisme a un effet positif : la publicité est vertueuse quand elle nous informe de l’existence de produits et services nouveaux. Mais, elle le fait rarement. Une fuite en avant dans les dépenses publicitaires est en réalité fort peu productive pour la société. Par ailleurs, financer un service par la publicité plutôt qu’en faisant payer les consommateurs, que ce soit à l’unité, par une licence globale voire par un impôt suivi d’une subvention, peut conduire à une baisse de la qualité de ce service : un titre accrocheur, à la « une » d’un journal, est suffisant pour attirer un clic et exposer le consommateur à un message publicitaire, mais non pour l’inciter à acheter régulièrement ce journal ou à s’y abonner…”

Source : Big data : « Prenons garde à qui nous vendons notre attention »

Obvious Art

“The members of Obvious don’t deny that they borrowed substantially from Barrat’s code, but until recently, they didn’t publicize that fact either. This has created unease for some members of the AI art community, which is open and collaborative and taking its first steps into mainstream attention. Seeing an AI portrait on sale at Christie’s is a milestone that elevates the entire community, but has this event been hijacked by outsiders?”

Source : How three French students used borrowed code to put the first AI portrait in Christie’s – The Verge

Tim Cook - RGPD

“Modern technology has led to the creation of a “data-industrial complex” in which private and everyday information is “weaponized against us with military efficiency. Platforms and algorithms that promised to improve our lives can actually magnify our worst human tendencies. Rogue actors and even governments have taken advantage of user trust to deepen divisions, incite violence, and even undermine our shared sense of what is true and what is false. This crisis is real. It is not imagined, or exaggerated, or crazy.” – Tim Cook

Source : Tim Cook data privacy speech: Apple CEO calls for comprehensive data laws in America – The Verge

Twitter Sold Data Access to Cambridge Analytica-Linked Researcher

Cela remonte à avril, mais cela m’avait échappé…

“Twitter sold data access to the Cambridge University academic who also obtained millions of Facebook users’ information that was later passed to a political consulting firm without the users’ consent. Aleksandr Kogan, who created a personality quiz on Facebook to harvest information later used by Cambridge Analytica, established his own commercial enterprise, Global Science Research (GSR). That firm was granted access to large-scale public Twitter data, covering months of posts, for one day in 2015, according to Twitter.”

Source : Twitter Sold Data Access to Cambridge Analytica-Linked Researcher – Bloomberg

Vera Jourova

“La résolution préconise l’interdiction des publicités politiques ciblées : ce qui est le cas en France, mais pas dans d’autres pays de l’Union, et notamment au Royaume-Uni. Or ces publicités ciblées sont utilisées, encore aujourd’hui, et notamment par la frange la plus extrémistes des pro-Brexit. Une commission parlementaire britannique a révélé cette semaine que ces dix derniers mois, une mystérieuse organisation a dépensé des centaines de milliers d’euros pour afficher des publicités Facebook demandant un Brexit « dur » auprès de 10 à 11 millions d’électeurs britanniques. […]
« M. Zuckerberg nous a promis des changements, une sécurité renforcée pour les données personnelles, mais il y a à peine un mois, nous avons appris l’existence d’une nouvelle faille de sécurité », a déclaré le député suédois Jasenko Selimovic (Libéraux). « Combien de nouvelles excuses allons-nous devoir entendre de la part de M. Zuckerberg ? »

Source : Au Parlement européen, l’ombre du Brexit plane sur le débat consacré à Cambridge Analytica

bitcoin project syndicate

“Now that cryptocurrencies such as Bitcoin have plummeted from last year’s absurdly high valuations, the techno-utopian mystique of so-called distributed-ledger technologies should be next. The promise to cure the world’s ills through « decentralization » was just a ruse to separate retail investors from their hard-earned real money.”

Source : The Big Blockchain Lie by Nouriel Roubini – Project Syndicate

« Older posts Newer posts »

© 2020 no-Flux

Theme by Anders NorenUp ↑