http://www.beaude.net/no-flux/wp-content/uploads/2020/02/file77uete76n44sog8mmn7.jpg

“Le principal danger qui guette les États providence numérisés? C’est qu’ils servent uniquement les intérêts d’une élite d’officiels et de compagnies de la tech. Tandis que, dans le même temps, une sous-classe infortunée, placée sous surveillance constante, vivra une dystopie numérique dans laquelle la moindre déviance sera détectée et punie.”

Source : «Les Pays-Bas bâtissent un Etat de surveillance pour les pauvres» – Le Temps