Tag: big data (page 1 of 6)

«Le capitalisme de surveillance est profondément ancré dans notre société de plus en plus informatisée, et si l’étendue de celle-ci venait à être révélée, il y aurait de larges demandes de réglementations. Mais parce que cette industrie peut fonctionner en grande partie dans le secret et l’opacité, seulement occasionnellement exposée après une violation de données ou un rapport d’enquête, nous demeurons la plupart du temps ignorants de sa portée réelle» – Bruce Schneier, via Hubert Guillaud.

Source : La mauvaise utilisation des données est une caractéristique pas un bug ! | InternetActu

«Intensive survey research, data modelling and performance-optimising algorithms were used to target 10,000 different ads to different audiences in the months leading up to the election. The ads were viewed billions of times, according to the presentation».

Source : Leaked: Cambridge Analytica’s blueprint for Trump victory | UK news | The Guardian

«Les prétentions à la suzeraineté de ces plates-formes, pour reprendre la formule de Alain Supiot (2) dans Gouverner par les nombres, doit être combattue par la souveraineté des États (comme le fait le RGPD) pour contraindre ces plates-formes à remettre dans le domaine public toutes les données et traces qui sont à leur disposition, données produites par le public et qui méritent d’être reprises, traitées et contrôlées par des organismes scientifiques publics avant d’être mises à disposition des chercheurs dans des conditions précises comme c’est le cas pour les recensements (et donc avec des limites). Les principes de la science ouverte risquent fort de rester des vœux pieux si on ne s’attaque pas dès maintenant à cette prédation des données par l’oligopole de l’attention que constituent les GAFAMT» – Dominique Boullier.

Source : Facebook et la recherche : le « quasi État » | InternetActu.net

Venise

«Les progrès de la robotique et de l’intelligence artificielle permettent d’envisager une infrastructure à l’échelle du continent pour numériser, analyser, reconstituer notre patrimoine millénaire. […] Les Big Data nous promettent une société où nous pourrions anticiper l’avenir, grâce à la puissance de calcul des superordinateurs et la collecte massive de données» – Frédéric Kaplan.

Source : La machine vénitienne à remonter le temps se tourne vers l’Europe – Le Temps

«Ni Google, ni Facebook ne « vendent » nos données : le croire, c’est méconnaître le modèle de ces deux sociétés, dont le but est de thésauriser la plus grande quantité d’informations possible pour s’imposer comme les uniques leaders dans le domaine».

Source : Il faut « interdire la collecte de données personnelles en ligne »

«A ce jour, en France, les bases de données juridiques en libre accès sont encore incomplètes, mais une loi votée fin 2016 va bientôt imposer à toutes les juridictions de publier intégralement leurs décisions et les textes annexes. Le big data judiciaire pourra alors se déployer pleinement».

Source : Des « juges virtuels » pour désengorger les tribunaux

« On doit faire attention à ne pas survendre le pouvoir du big data. Ce discours est l’une des raisons pour lesquelles les entreprises et les Etats collectent et moulinent massivement des données » – Frederike Kaltheuner.

Source : Cambridge Analytica, big data et gros dégâts – Libération

« Jérôme Coutard a reconnu sur Twitter la défaite de sa méthode d’analyse face aux sondeurs : « Les sondeurs ont eu leur revanche, bravo, c’est mérité. Mais les méthodes de collecte et d’analyse alternatives + IA se peaufinent. » »

Source : Filteris ou l’échec cuisant du big data face aux sondages – Politique – Numerama

« Que pèse le respect de la vie privée au regard des stratégies commerciales des géants du Web ? Découvrez les 30 premières pages de cette enquête en bande dessinée sur l’exploitation de nos données personnelles ».

Source : « Dans l’ombre de la peur » : les premières pages de la bande dessinée sur le big data

« Cela fait des années que les gens comme moi annoncent que la surveillance de masse allié à la Big Data détruira la démocratie, j’aurai beaucoup aimé que nous n’en arrivions pas à Trump pour en faire la démonstration ».

Source : Les Inrocks – Fake, manipulations et réseaux sociaux: pourquoi il faut vite comprendre ce qu’est « l’astroturfing »

Older posts

© 2018 no-Flux

Theme by Anders NorenUp ↑