Étiquette : bots (page 1 of 2)

“An analysis of millions of tweets from around the period when Donald Trump announced the US would withdraw from the Paris climate agreement found that bots tended to applaud the president for his actions and spread misinformation about the science. The study of Twitter bots and climate was undertaken by Brown University and has yet to be published.”

Source : Revealed: quarter of all tweets about climate crisis produced by bots | Technology | The Guardian

Microsoft - Zo

“California governor Jerry Brown signed regulations into law last Friday (Sept. 30) that should make it easier for Californians to know whether they’re speaking to a human or a bot. The new law goes into effect on July 1, 2019—Botageddon, as we’re going to call it—and could have far-reaching consequences for how automated systems communicate with people online. It will require companies to disclose whether they are using a bot to communicate with the public on the internet (something like “Hi, I’m a bot.”)”

Source : A new law means California’s bots have to disclose they’re not human — Quartz

Wayback Wikipedia

“As part of the Internet Archive’s aim to build a better Web, we have been working to make the Web more reliable — and are pleased to announce that 9 million formerly broken links on Wikipedia now work because they go to archived versions in the Wayback Machine.”

Source : More than 9 million broken links on Wikipedia are now rescued | Internet Archive Blogs

“Ce compte, dont l’activité frénétique peut faire penser à celle d’un robot, semble bien tenu par un humain, une humaine en l’occurrence : contactée, l’auteure explique consacrer beaucoup de temps à son activité sur Twitter, et notamment à relayer des informations issues d’autres comptes.
Une vérification plus poussée de son activité et de ses échanges tend à confirmer qu’il s’agit bien d’une personne réelle et non d’un robot ou d’un espion russe. On obtiendra la même réponse en se penchant sur plusieurs possesseurs de compte, souvent « fiers », d’ailleurs, du rythme de leurs retweets, là encore, en général plusieurs centaines par jour”.

Source : L’impossible quête des « bots russes » de l’affaire Benalla

Twitter va exiger des nouveaux inscrits qu’ils fournissent une adresse e-mail ou un numéro de téléphone valide.

“Selon la plate-forme, qui a testé en amont le procédé, cela permettrait d’empêcher la création de plus de 50 000 comptes par jour. Si un compte déjà créé est suspecté par Twitter d’être un « bot » malveillant après sa création, la plate-forme pourra également demander à son propriétaire un numéro de téléphone ou une adresse e-mail. Tant qu’il n’aura pas fourni ces éléments, le compte sera en quelque sorte invisibilisé. S’il est abonné à un autre utilisateur, il ne sera pas pris en compte dans le nombre d’abonnés de ce dernier. S’il a retweeté l’un de ses messages, même chose : le retweet ne sera pas comptabilisé. Pour Twitter, cela permettrait d’empêcher que des « bots » se suivent entre eux, faisant ainsi gonfler de manière artificielle leur nombre d’abonnés pour « booster leur crédibilité »”.

Source : Twitter veut rendre la création de « bots » malveillants plus complexe

M - Facebook

«Facebook espérait développer une IA qui pourrait réaliser automatiquement toutes les tâches demandées par les utilisateurs. Mais les humains auront été nécessaires jusqu’au bout pour faire fonctionner le service, ce qui a coûté cher à l’entreprise».

Source : Facebook ferme M, l’assistant personnel qui n’a jamais pu se passer des humains – Tech – Numerama

WTF ! On se demande bien ce qui est le plus troublant dans cette vidéo là… Je journalisme virtuel, la réalité virtuelle, ou la %&$£ réelle !

Via Dernières Vouvelles (et oui…).

«As patterns of malicious activity evolve, we’re adapting to meet them head-on. On average, our automated systems catch more than 3.2 million suspicious accounts globally per week — more than double the amount we detected this time last year».

Source : Update: Russian Interference in 2016 US Election, Bots, & Misinformation

« I used to be a techno-utopian. Now I can’t believe that I’m sitting here talking to you about all this » – Kate Starbird.

Source : UW professor: The information war is real, and we’re losing it | The Seattle Times via @inactinique

The findings show that even simple algorithms that are let loose on the internet can interact in unpredictable ways. In many cases, the bots came into conflict because they followed slightly different rules to one another.

Source : Study reveals bot-on-bot editing wars raging on Wikipedia’s pages | Technology | The Guardian

« Older posts

© 2020 no-Flux

Theme by Anders NorenUp ↑