Étiquette : dating (Page 1 of 3)

« Il y a une vraie crainte de la sophistication et de la détermination des algorithmes. Pour ma part, je suis dubitative sur ces deux aspects. Les logiques algorithmiques sont bien moins sophistiquées que les logiques sociales. L’appariement entre les partenaires est plus le résultat de logiques de sélections sociales mises en oeuvre par les individus que par les algorithmes. Les algorithmes présélectionnent des personnes, mais ces paramètres sont bien moins déterminants que ceux que les gens mettent en oeuvre pour choisir. Pour juger quelqu’un depuis un très court texte ou une simple image, nous sommes bien plus efficaces qu’un algorithme ! » – Marie Bergström

Source : Les logiques algorithmiques de la rencontre en ligne sont moins sophistiquées que les logiques sociales | InternetActu.net

http://www.beaude.net/no-flux/wp-content/uploads/2019/03/header_blog.jpg

“Peu importe si vous êtes blanc, noir, bleu ou vert (et ces informations ne sont stockées nulle part). Notre algorithme ne sait pas si vous gagnez 10 € ou 10 millions par an. Et nous n’allons pas vous montrer que les blondes en premier parce que les hommes sont sensés préférer les blondes. Nous n’adhérons pas aux stéréotypes. Alors peu importe que vous fêtiez Noël, Hanouka, l’Aïd, le carnaval, Diwali ou la Gay Pride, pour nous, plus il y a de gens aux parcours différents qui se retrouvent, plus le monde est riche. Notre algorithme est conçu pour être ouvert et nous adorons nos résultats.”

Source : À l’origine de Tinder® — La méthode derrière les Matchs

La fondatrice et patronne de Bumble, Whitney Wolfe Herd, à Laguna Niguel (Californie), le 3 octobre.

“C’est le mouvement antiharcèlement #metoo, en 2017, qui a fait de Bumble un phénomène de société. En un an, le site est passé de 22 millions d’inscrits à 40 millions, la croissance la plus rapide jamais constatée dans le secteur. Phénomène rare parmi les start-up, il dégage des bénéfices. Whitney Wolfe se défend de tout opportunisme. « Il n’y a pas un moment où on s’est dit qu’il fallait être en phase avec un mouvement culturel, affirme-t-elle. C’est notre identité, notre voix authentique, et ça l’était avant #metoo ». Bumble se voit comme une ruche. Sa couleur emblématique est le jaune, celui des abeilles (Bumble vient de bumblebee, « bourdon » en anglais). Elle ambitionne de « redonner une place de pouvoir à la femme », décrit Whitney Wolfe.”

Source : Bumble, l’application de rencontres dopée par #metoo

«Tinder says it’ll wait “a while” before populating a user’s map with their visited destinations. We don’t have exact timing on when these spots will show up. The company also says it’s able to filter out places that don’t qualify as “social” spots, including doctor’s offices, banks, and where you work. It’s unclear whether users will have to manually choose to remove their work or if it’ll do so automatically».

Source : This is what Tinder’s new location-tracking feature, Places, will look like – The Verge

«Users who are single and interested in dating can set up a dating profile within their existing Facebook account. It won’t be visible to friends or family, or show up in News Feed, and will only appear for other people using the dating service».

Source : Facebook F8 2018: Facebook is launching a new dating service – Recode

« In five years time, Tinder might be so good, you might be like “Hey [Apple voice assistant] Siri, what’s happening tonight?’“And Tinder might pop up and say ‘There’s someone down the street you might be attracted to. She’s also attracted to you. She’s free tomorrow night. We know you both like the same band, and it’s playing – would you like us to buy you tickets?’… and you have a match. »It’s a little scary. » – SIC

Source : Tinder wants AI to set you up on a date – BBC News

« Après avoir trié d’une manière plutôt obscure les différents profils, l’application qui « lutte contre le statu quo de la culture du hookup  » vous replonge dans le fameux statu quo des swipes, des matchs et du folklore propre au dating. La sapiosexualité devient alors un motif un peu vicieux, qui assume une forme de snobisme peu éclairé, dans lequel, nous sommes finalement tous le sapiosexuel d’un autre ».

Source : Saint-Valentin snob : de quoi la mode de la sapiosexualité est-elle le nom ? – Pop culture – Numerama

Friend Finder Network Inc is a company that operates a wide range of 18+ services and was hacked in October of 2016 for over 400 million accounts representing 20 years of customer data which makes it by far the largest breach we have ever seen — MySpace gets 2nd place at 360 million. This event also marks the second time Friend Finder has been breached in two years, the first being around May of 2015.

  • Adultfriendfinder.com : 339,774,493 users
  • Cams.com : 62,668,630 users
  • Penthouse.com : 7,176,877 users
  • Stripshow.com : 1,423,192 users
  • iCams.com : 1,135,731 users

Source : AdultFriendFinder was hacked – LeakedSource

« Older posts

© 2020 no-Flux

Theme by Anders NorenUp ↑