Étiquette : elections (Page 1 of 3)

Vera Jourova

“La résolution préconise l’interdiction des publicités politiques ciblées : ce qui est le cas en France, mais pas dans d’autres pays de l’Union, et notamment au Royaume-Uni. Or ces publicités ciblées sont utilisées, encore aujourd’hui, et notamment par la frange la plus extrémistes des pro-Brexit. Une commission parlementaire britannique a révélé cette semaine que ces dix derniers mois, une mystérieuse organisation a dépensé des centaines de milliers d’euros pour afficher des publicités Facebook demandant un Brexit « dur » auprès de 10 à 11 millions d’électeurs britanniques. […]
« M. Zuckerberg nous a promis des changements, une sécurité renforcée pour les données personnelles, mais il y a à peine un mois, nous avons appris l’existence d’une nouvelle faille de sécurité », a déclaré le député suédois Jasenko Selimovic (Libéraux). « Combien de nouvelles excuses allons-nous devoir entendre de la part de M. Zuckerberg ? »

Source : Au Parlement européen, l’ombre du Brexit plane sur le débat consacré à Cambridge Analytica

Sénateur de Virginie Mark Warner

“Est-ce que les Etats-Unis ont repéré, durant la campagne actuelle pour les élections de mi-mandat, une activité de propagande étrangère semblable à celle de 2016 ? Il y a encore de l’activité. Cela n’est pas forcément pour appeler directement à voter pour le candidat X ou le candidat Y, mais ils essaient encore de diviser les Américains sur les questions sociales, de race… parce que ça marche, et cela ne coûte pas cher : si vous additionnez tout ce qu’ils ont dépensé pour interférer dans l’élection américaine et en Europe, cela coûte moins qu’un avion de combat F-35. C’est un sujet dont l’Occident doit prendre conscience.”

Source : La propagande numérique de la Russie « a coûté moins cher qu’un avion F-35 »

Psy Group exemple - Lion

“The campaign official, Rick Gates, sought one proposal to use bogus personas to target and sway 5,000 delegates to the 2016 Republican National Convention by attacking Senator Ted Cruz of Texas, Mr. Trump’s main opponent at the time. Another proposal describes opposition research and “complementary intelligence activities” about Mrs. Clinton and people close to her, according to copies of the proposals obtained by The New York Times and interviews with four people involved in creating the documents.”

Source : Rick Gates Sought Online Manipulation Plans From Israeli Intelligence Firm for Trump Campaign – The New York Times

“A l’instar des partis politiques, qui utilisent les Big Data issus des réseaux sociaux pour analyser les opinions de leurs concitoyens, nous avons souhaité pour cette présidentielle mettre les outils de la recherche à disposition des citoyens via ce « macroscope politique ». A l’ère du numérique, ce rééquilibrage dans l’utilisation des outils du Big Data est à notre sens indispensable pour préserver un accès démocratique à l’information”.

Source : Le Politoscope | Politoscope

Publiée par Mark Zuckerberg sur Mercredi 12 septembre 2018

“One advantage Facebook has is that we have a principle that you must use your real identity. This means we have a clear notion of what’s an authentic account. This is harder with services like Instagram, WhatsApp, Twitter, YouTube, iMessage, or any other service where you don’t need to provide your real identity. So if the content shared doesn’t violate any policy, which is often the case, and you have no clear notion of what constitutes a fake account, that makes enforcement significantly harder. Fortunately, our systems are shared, so when we find bad actors on Facebook, we can also remove accounts linked to them on Instagram and WhatsApp as well”.

«Voters in Pennsylvania, Virginia, and Wisconsin, all states with tight races, were the most targeted. Specifically, voters in Wisconsin were targeted with gun ads about 72 percent more often than the national average. She also found that white voters received 87 percent of all immigration ads. It makes sense that swing states would be more heavily targeted overall leading up to an election. And Kim didn’t analyze the Russians trolls’ targets independently from the other unregulated ads, given the small sample size of 19 groups».

Source : How Russian Facebook Ads Divided and Targeted US Voters Before the 2016 Election | WIRED

 Credit Adam Maida

«Most Americans are understandably shocked by what they view as an unprecedented attack on our political system. But intelligence veterans, and scholars who have studied covert operations, have a different, and quite revealing, view. ‘If you ask an intelligence officer, did the Russians break the rules or do something bizarre, the answer is no, not at all,” said Steven L. Hall, who retired in 2015 after 30 years at the C.I.A., where he was the chief of Russian operations. The United States “absolutely” has carried out such election influence operations historically, he said, “and I hope we keep doing it.’»

Source : Russia Isn’t the Only One Meddling in Elections. We Do It, Too. – The New York Times

«Selon CNN, l’entreprise russe Internet Research Agency que l’on retrouve derrière de nombreuses tentatives d’influence de la vie numérique américaine en 2016 aurait étendu sa sphère d’influence jusqu’aux joueurs de Pokémon Go. Le jeu de Niantic aurait servi de prétexte pour souligner les tensions entre la police et la communauté afro-américaine».

Source : Pokémon Go aurait été utilisé par la Russie pour accentuer les fractures américaines – Politique – Numerama

« Older posts

© 2020 no-Flux

Theme by Anders NorenUp ↑