Tag: failure (page 1 of 7)

«’If you build a system where everything comes down to trusting the server, you might as well dispense with all the complexity and forget about end-to-end encryption,’ says Matthew Green, a cryptography professor at Johns Hopkins University who reviewed the Ruhr University researchers’ work. ‘It’s just a total screwup. There’s no excuse.’»

Source : WhatsApp Encryption Security Flaws Could Allow Snoops to Slide Into Group Chats | WIRED

M - Facebook

«Facebook espérait développer une IA qui pourrait réaliser automatiquement toutes les tâches demandées par les utilisateurs. Mais les humains auront été nécessaires jusqu’au bout pour faire fonctionner le service, ce qui a coûté cher à l’entreprise».

Source : Facebook ferme M, l’assistant personnel qui n’a jamais pu se passer des humains – Tech – Numerama

«Un journaliste indien a pu, moyennant 7 euros, acheter à des hackeurs l’intégralité de la base de données nationale contenant les informations privées d’un milliard de citoyens. Un fiasco de plus pour ce projet gouvernemental controversé».

Source : Aadhaar : un accès piraté à l’identité biométrique d’un milliard d’Indiens coûte 7 euros – Politique – Numerama

Intel CPU

«Le fait que la vente des parts coïncide exactement avec ce qu’il peut vendre et son timing maintenant que nous commençons à être au courant de la faille qui touche les processeurs Intel fait planer le doute. A-t-il vendu à un moment où le cours de son entreprise était au plus haut, anticipant une baisse de la valeur de l’action quand l’affaire serait dévoilée ? Difficile à dire pour l’instant, mais le mouvement qui aurait pu paraître anodin dans un autre contexte n’échappera pas aux actionnaires de l’entreprise qui pourraient demander une enquête».

Source : Faille sur les processeurs Intel : quelles protections, quelles conséquences possibles – Tech – Numerama

«Concrètement, il était jusqu’à mercredi possible d’accéder, sans aucune protection, à des documents personnels comme des CV, mais aussi des photocopies de passeports, de cartes d’identité, de relevés d’identité bancaire, de bilans médicaux et autres types de fichiers».

Source : Des données personnelles étaient librement accessibles sur le site de la région Ile-de-France

« –  Voici une preuve irréfutable de la collaboration entre les USA et l’EI. – Mais c’est une photo de Super Mario ! – C’est ça. Irréfutable. Reçu cinq sur cinq. »

Source : Moscou moqué pour sa « preuve irréfutable » d’un complot américain

Issou

«Sur le web, Issou a la notoriété d’une grande capitale. « Quand je dis que j’habite à Issou, les gens ne me croient pas », se plaint Sarah, lycéenne, qui remonte la rue de la gare en direction du château.
Dans la vidéo de 2007, vue plus d’un million de fois, El Risitas semble prononcer « Issou » en voulant dire « Jésus »… ce qui a rendu célèbre la commune sur les internets».

Source : Issou, petite ville harcelée qui voudrait que le forum 18-25 de JeuxVideo.com l’oublie

«Notre partenaire chinois Guohong gérait la majeure partie de la chaîne d’approvisionnement. Nous avons fini par rompre notre relation, et il est aujourd’hui clair que nous ne pouvons plus maintenir le Fairphone 1 sans mettre en péril l’avenir de notre entreprise»

Source : Smartphone équitable – Clap de fin pour le Fairphone 1 – Actualité – UFC-Que Choisir

«Les données de géolocalisation sont en fait envoyées à une deuxième société, distincte d’Ezeeworld. Les coordonnées GPS des téléphones ayant activé la géolocalisation parviennent à la société Accengage, qui édite le service Ad4Push, une solution qui permet d’envoyer des notifications sur les smartphones. Les données géographiques sont-elles nécessaires ? Oui, selon Olivier Tilloy, de S-money. Il doit être possible, explique-t-il, d’envoyer à l’étudiant des notifications géographiquement ciblées, spécifiques à sa région voire à son université, or l’application Izly est nationale. « L’actualité d’un étudiant n’est pas la même partout, on a besoin de contextualiser le message pour les étudiants », explique M. Tilloy».

Source : Izly, l’appli du Cnous qui géolocalise des étudiants et renseigne des sociétés publicitaires

La justice ne peut plus géolocaliser les clients de Free…

«Les carences de la PNIJ étant connues depuis de longs mois, il peut sembler étonnant que cette « solution transitoire » n’ait pas été imaginée plus tôt. Pour le dire autrement, il a été tacitement accepté qu’entre la sortie progressive de l’accord d’itinérance entre Free et Orange et la date théorique de démarrage du service de géolocalisation de la PNIJ, fin 2017, des millions de Français ne soient pas localisables pendant un an».

Source : La justice ne peut plus géolocaliser les clients de Free, une faille majeure pour les enquêteurs

Older posts

© 2018 no-Flux

Theme by Anders NorenUp ↑