Tag: filter bubble (page 1 of 2)

Barack Obama and Prince Harry

«Al of us in leadership have to find ways in which we can recreate a common space on the internet, » he said. « One of the dangers of the internet is that people can have entirely different realities. They can be just cocooned in information that reinforces their current biases.» – Barack Obama.

Source : Prince Harry interviews Barack Obama on Radio 4: Ex-President warns social media is corroding civil discourse

Paramétrer notre bulle de filtre… pour en reprendre le contrôle

«Les fausses nouvelles conçues pour tromper le public et recueillir des publicités reposent sur le fait que les algorithmes de Facebook ont du mal à déterminer si les informations sont vraies ou non, alors qu’ils peuvent facilement voir si les informations sont nouvelles et populaires»

Source : Paramétrer notre bulle de filtre… pour en reprendre le contrôle | InternetActu.net

«Les responsables de Facebook et Google sont des gens bien, dont les stratégies bien intentionnées ont mené à des conséquences horribles et inattendues [comme les bulles de filtrage, ou la mise en avant de fake news et autres théories du complot]. Le problème, c’est que ces entreprises ne peuvent rien faire pour régler le problème à moins d’abandonner leur modèle publicitaire actuel» – Roger McNamee.

Source : Trop connectés, trop sollicités : des grands noms de la Silicon Valley protestent en se déconnectant – Tech – Numerama

« Après avoir trié d’une manière plutôt obscure les différents profils, l’application qui « lutte contre le statu quo de la culture du hookup  » vous replonge dans le fameux statu quo des swipes, des matchs et du folklore propre au dating. La sapiosexualité devient alors un motif un peu vicieux, qui assume une forme de snobisme peu éclairé, dans lequel, nous sommes finalement tous le sapiosexuel d’un autre ».

Source : Saint-Valentin snob : de quoi la mode de la sapiosexualité est-elle le nom ? – Pop culture – Numerama

« When Donald Trump swept to victory in the Electoral College on Nov. 8, perhaps no group was more surprised than journalists, who had largely bought into the polls showing Hillary Clinton was consistently several percentage points ahead in key swing states ».

Source : Journalists and Trump voters live in separate online bubbles, MIT analysis shows – VICE News

Project : Electome (MIT)

Engagement by Trithfulness

The review of more than 1,000 posts from six large hyperpartisan Facebook pages selected from the right and from the left also found that the least accurate pages generated some of the highest numbers of shares, reactions, and comments on Facebook — far more than the three large mainstream political news pages analyzed for comparison.

Source : Hyperpartisan Facebook Pages Are Publishing False And Misleading Information At An Alarming Rate – BuzzFeed News

Microsoft a obtenu en fin de semaine dernière la publication d’un brevet déposé en 2015, dans lequel la firme de Redmond explique comment Windows pourrait regarder tout ce que fait l’utilisateur, y compris dans des jeux vidéo ou des applications d’autres éditeurs, pour mieux anticiper ses besoins lorsqu’il utilise un moteur de recherche comme Bing ou une intelligence artificielle comme Cortana.

Source : Comment Microsoft s’imagine observer et comprendre tout ce que vous faites sous Windows – Tech – Numerama

For example, it will learn whether you’re more of a “haha” vs. “lol” kind of person.

Source : Official Google Blog: Saying 👋 to Allo and Duo: new apps for smart messaging and video calling

En clair, SOS Racisme, SOS Homophobie et l’UEJF demandent que Facebook, Twitter et YouTube agissent manuellement sur leurs algorithmes de recommandation pour discriminer les articles ou vidéos haineuses… Une demande qui figure quasi mot pour mot dans la liste des 80 propositions pour lutter contre le terrorisme présentées cette semaine par… Manuel Valls.

Source : Des associations étrillent la modération de Twitter, YouTube et Facebook

Il peut paraître paradoxal que, dans le même temps, l’on fasse l’expérience à la fois de la personnalisation des environnements numériques, des interactions administratives, commerciales, sécuritaires,… grâce à un profilage de plus en plus intensif et de la disparition de la personne ! L’hyperpersonnalisation des environnements numériques, des offres commerciales, voire des interactions administratives, porte moins la menace d’une disparition de la vie privée que celle d’une hypertrophie de la sphère privée au détriment de l’espace public.

Source : Big data : l’enjeu est moins la donnée personnelle que la disparition de la personne | binaire

Older posts

© 2018 no-Flux

Theme by Anders NorenUp ↑