Étiquette : freedom of speech (Page 1 of 4)

Parler partially reappears with support from Russian technology firm

“On Monday, Parler’s website was reachable again, though only with a message from its chief executive saying he was working to restore functionality. The internet protocol address it used is owned by DDos-Guard, which is controlled by two Russian men and provides services including protection from distributed denial of service attacks, infrastructure expert Ronald Guilmette told Reuters. ”

Source : Parler partially reappears with support from Russian technology firm | Reuters

“To drive home this point, the complaint includes 15 examples of such posts, which include graphic calls to violence against tech CEOs, school teachers, and professional athletes. In some cases, the comments also refer to specific dates and targets for violence, encouraging users to form militia groups and “acquire targets.”Amazon says it submitted more than 100 such comments to Parler in the weeks leading up to the suspension.
Content warning: these threats are graphic, violent, and racist; use discretion.”

Source : These are the violent threats that made Amazon drop Parler – The Verge

Parler goes dark, sues Amazon to demand immediate reinstatement

Parler goes dark, sues Amazon to demand immediate reinstatement

“Parler may be offline, but its content will not be forgotten. One quick-thinking researcher, who goes by the Twitter handle @donk_enby, launched an archiving effort on Saturday to preserve as much Parler content as possible. She began with content from January 6, she told Gizmodo, but was able rapidly to expand her scope. Eventually, she ended up capturing 99.9 percent of all the publicly available content on Parler, she said Sunday. Although some of the content donk_enby pulled may include videos from deleted or private posts, reports of a Parler « hack » that have been circulating on Reddit and Twitter are false, she said.”

Source : Parler goes dark, sues Amazon to demand immediate reinstatement | Ars Technica

Odysee : le « YouTube des complotistes » accueille désormais Donald Trump

“Il suffit de regarder les chaînes les plus populaires d’Odysee pour se rendre compte que les utilisateurs de la plateforme sont majoritairement pro-Trump : en dehors des chaînes officielles Lbry (du nom de la maison mère d’Odysee), LbryCast et LbryNomics, la page la plus populaire est celle de Tim Cast, un journaliste pro-Trump qui a publiquement soutenu Kyle Rittenhouse, un adolescent qui a tué des manifestants afro-américains lors du mouvement Black Lives Matter aux États-Unis. La plateforme est également noyautée par les complotistes français : la chaîne anti-vaccin VivreSainement arrive en 7e position, le conspirationniste Silvano Trotta est 12e, la chaîne d’Alain Soral ERTV est à la 20e place, et la chaîne francophone dédiée à QAnon, les Déqodeurs, est la 40e chaîne la plus populaire.”

Source : Odysee : le « YouTube des complotistes » accueille désormais Donald Trump

Thierry Breton : « Dans bien des cas, l’espace numérique est une zone de non-droit »

http://www.beaude.net/no-flux/wp-content/uploads/2020/12/5934f10_762439352-000-1m95xy.jpg

“Le fil conducteur du DSA est simple : ce qui est autorisé off line doit l’être on line, ce qui est interdit off line doit l’être on line. Que l’on parle de contrefaçon, d’antisémitisme, de pédopornographie, de menaces de mort, ou de vente de drogues, tous les contenus illégaux doivent être retirés. Les contenus haineux, l’amplification de la violence verbale et physique, la désinformation doivent être identifiés comme tels et traités en conséquence.
Il n’est pas question de la remettre en cause, ni de la réduire. Que ce soit pour les simples internautes ou pour les influenceurs, même s’il faut en permanence rappeler qu’ils doivent respecter les règles de droit afférentes à leurs propos, sous peine de sanctions.
Certains ont désormais des audiences nettement plus importantes que des médias traditionnels, ce qui leur confère des responsabilités assimilables à celles d’un directeur de rédaction ou d’un éditeur de contenus. Pour autant, la publication sous couvert d’anonymat ou de pseudonyme restera possible, mais, dans ce cas, la plate-forme se doit de connaître l’identité de l’auteur dès lors qu’un certain seuil d’audience (qui reste à déterminer) est franchi. Elle doit aussi pouvoir le situer, si nécessaire.”

Source : Thierry Breton : « Dans bien des cas, l’espace numérique est une zone de non-droit »

“L’article 24 de la proposition de loi dite « sécurité globale » a été critiqué de toutes parts : journalistes, Défenseure des droits, ONU… Pourtant, le gouvernement maintient son importance. Sans être capable de fournir d’exemples spécifiques dans lesquels cet article serait utile, sans être néfaste pour les libertés individuelles. Pendant des heures à l’Assemblée nationale, les députées ont attendu une réponse claire à leur question. Qu’apporte l’article 24 de la proposition de loi dite « sécurité globale » à l’arsenal législatif qui existe déjà ? Malgré les nombreuses opportunités et prises de parole, aucun représentant du gouvernement ni le rapporteur de cette proposition de loi, Jean-Michel Fauvergue, n’ont su y répondre.”

Source : Article 24 : pourquoi aucun exemple fourni par Gérald Darmanin n’est convaincant

https://www.numerama.com/content/uploads/2020/10/manifestation-france-liberte-expression.jpg

“Le code pénal prévoit diverses dispositions sanctionnant la publication et la diffusion de la photo montrant la dépouille décapitée de Samuel Paty. Y compris lorsqu’il ne s’agit pas d’une apologie du terrorisme.”
Article 421-2-5 : le fait de provoquer directement à des actes de terrorisme ou de faire publiquement l’apologie de ces actes
Article 222-33-3 : le fait de diffuser l’enregistrement [d’images de torture, de barbarie, de mutilation ou de meurtre…
Article 225-17 : toute atteinte à l’intégrité d’un cadavre, par quelque moyen que ce soit
Article 227-24 : message à caractère violent, incitant au terrorisme, pornographique ou de nature à porter gravement atteinte à la dignité humaine ou à inciter des mineurs à se livrer à des jeux les mettant physiquement en danger… »

Source : Que risque-t-on à diffuser la photo de Samuel Paty, professeur assassiné à Conflans ?

http://www.beaude.net/no-flux/wp-content/uploads/2020/11/000_8tx9yn.jpg

“Face à un journaliste en train de les filmer, des policiers pourraient présumer que ses images sont diffusées en direct dans le but de leur nuire et pourront alors procéder à son arrestation en flagrant délit pour qu’il soit poursuivi. Même à considérer que le risque de condamnation est faible, le journaliste aura été arrêté et empêché de couvrir les événements.”

Source : Interdiction de diffuser des images de policiers dans l’intention de nuire : en l’état, un texte dangereux pour la liberté de la presse | RSF

“On Friday, Mr Trump posted on Facebook and Twitter that he would respond to violent protests with military force, saying: “When the looting starts, the shooting starts.” While Twitter slapped a warning on the post and hid it from view for “glorifying violence”, Facebook left the message intact. Over the weekend, Facebook employees contrasted their company’s stance unfavourably with Twitter’s, which last week also labelled two of Mr Trump’s other tweets as potentially misleading.”

Source : Facebook employees revolt over Zuckerberg’s stance on Trump | Financial Times

Google Amnesty Surveillance

“Nous avons déjà constaté que la vaste architecture publicitaire de Google et Facebook est une arme puissante entre de mauvaises mains. Elle peut être détournée à des fins politiques, au risque de conséquences désastreuses pour la société, et laisse le champ libre à toutes sortes de nouvelles stratégies publicitaires aux relents d’exploitation, comme le fait de s’en prendre à des personnes vulnérables qui luttent contre la maladie, les troubles mentaux ou l’addiction. Parce que ces publicités sont faites sur mesure pour des individus, elles échappent à l’examen public”

Source : La surveillance intrusive exercée par Facebook et Google : un danger sans précédent pour les droits humains | Amnesty International

« Older posts

© 2021 no-Flux

Theme by Anders NorenUp ↑