Étiquette : hacking (Page 1 of 13)

“Lorsque la victime va copier une adresse, le malware va la remplacer dans le presse-papier par l’adresse d’un portefeuille contrôlé par les malfaiteurs — les chercheurs en ont compté plus d’une centaine. Résultat : quand la victime va « coller » l’adresse du destinataire de la transaction dans le champ prévu à cet effet, elle va en réalité coller celle du malfrat. Et si elle valide la transaction, elle lui enverra involontairement l’argent.Oui, si la victime est suffisamment attentive, elle remarquera que l’adresse qu’elle a copiée et celle qu’il a collée ne sont pas similaires, et elle ne validera pas la transaction. Mais ce manque de finesse du subterfuge ne l’empêche pas de fonctionner. D’après Avast, Hack Boss aurait récolté plus de 8,4 Bitcoin, 6,9 Ethereum ou encore 2 300 Dogecoin depuis la mise en place de son arnaque en novembre 2018.”

Source : Ce malware manipule les copier/coller pour détourner des cryptomonnaies – Cyberguerre

533 million Facebook users’ phone numbers leaked on hacker forum

http://www.beaude.net/no-flux/wp-content/uploads/2021/04/phone-numbers.jpg

“The mobile phone numbers and other personal information for approximately 533 million Facebook users worldwide has been leaked on a popular hacker forum for free.The stolen data first surfaced on a hacking community in June 2020 when a member began selling the Facebook data to other members. What made this leak stand out was that it contained member information that can be scraped from public profiles and private mobile numbers associated with the accounts.”

Source : 533 million Facebook users’ phone numbers leaked on hacker forum

“Samedi 27 mars en fin de journée, l’équipe en charge de la sécurité de PHP a observé deux étranges modifications dans son code source, réalisées quelques heures auparavant. Ces commits (i.e. le terme consacré pour désigner les changements sur le code), déposés sous les noms de deux développeurs très actifs de PHP, Nikita Popov et Rasmus Lerdorf, servaient prétendument à régler une erreur de saisie dans le code. Sauf qu’en réalité, il s’agissait d’un ajout de code, réalisé par un hacker pour le moment inconnu. Son objectif : installer une backdoor, c’est-à-dire un accès frauduleux, sur tous les sites utilisateurs de PhP. Autant dire que l’équipe de sécurité a évité une gigantesque catastrophe : PHP est un langage de programmation utilisé par près de 80 % de la totalité des sites du web”

Source : Comment un hacker a failli compromettre 80% de l’intégralité des sites web – Cyberguerre

Au Brésil, une fuite de données critiques déballe la vie de la quasi-totalité des citoyens

“C’est une des plus grosses fuites de l’histoire : gigantesque en volume, dangereuse dans le détail des données, très facile à se procurer. Difficile d’imaginer pire désastre. Mardi 19 janvier, l’entreprise de sécurité PSafe identifiait une fuite très inquiétante, puisqu’elle permettait d’accéder à plusieurs données critiques de plus de 220 millions de Brésiliens, soit plus que le total de la population (et pour cause : la base contient aussi des données de personnes décédées).”

Source : Au Brésil, une fuite de données critiques déballe la vie de la quasi-totalité des citoyens – Cyberguerre

Parler goes dark, sues Amazon to demand immediate reinstatement

Parler goes dark, sues Amazon to demand immediate reinstatement

“Parler may be offline, but its content will not be forgotten. One quick-thinking researcher, who goes by the Twitter handle @donk_enby, launched an archiving effort on Saturday to preserve as much Parler content as possible. She began with content from January 6, she told Gizmodo, but was able rapidly to expand her scope. Eventually, she ended up capturing 99.9 percent of all the publicly available content on Parler, she said Sunday. Although some of the content donk_enby pulled may include videos from deleted or private posts, reports of a Parler « hack » that have been circulating on Reddit and Twitter are false, she said.”

Source : Parler goes dark, sues Amazon to demand immediate reinstatement | Ars Technica

https://pocket-image-cache.com//filters:no_upscale()/https%3A%2F%2Fimg.lemde.fr%2F2020%2F12%2F13%2F0%2F0%2F4909%2F3273%2F664%2F0%2F75%2F0%2F605240f_784c5931a9564d83b4510062a975fe4f-784c5931a9564d83b4510062a975fe4f-0.jpg

“Ce mode opératoire a de quoi donner des sueurs froides aux autorités américaines et au-delà : l’entreprise revendique plusieurs dizaines de milliers de clients, à la fois dans les administrations et dans les entreprises. La liste des victimes connues pourrait donc nettement s’allonger dans les prochains jours, et pas seulement aux Etats-Unis.
Selon FireEye, l’attaque est d’ailleurs encore en cours. « Cela pourrait se révéler être l’une des campagnes d’espionnage les plus importantes de l’histoire », a pronostiqué auprès de l’agence Associated Press Dmitri Alperovitch, expert en cybersécurité et fondateur de l’entreprise CrowdStrike, spécialisée dans la traque des pirates informatiques de haut niveau.
Dans un communiqué, Orion a reconnu l’existence de « vulnérabilités », conséquences d’une attaque « ciblée et hautement sophistiquée », selon les mots de son PDG, Kevin Thompson. L’entreprise dit travailler actuellement avec le FBI et les services de renseignement pour comprendre le déroulé précis des faits.”

Source : Etats-Unis : des pirates ont réussi à infiltrer les départements du Trésor et du commerce

Foxconn electronics giant hit by ransomware, $34 million ransom

Foxconn victim page on DoppelPaymer's website

“In an interview with DoppelPaymer, the ransomware gang confirmed that they attacked Foxconn’s North America facility on November 29th but did not attack the whole company. As part of this attack, the threat actors claim to have encrypted about 1,200 servers, stole 100 GB of unencrypted files, and deleted 20-30 TB Of backups. « We encrypted NA segment, not whole foxconn, it’s about 1200-1400 servers, and not focused on workstations. They also had about 75TB’s of misc backups, what we were able to – we destroyed (approx 20-30TB), » DoppelPayment told us about the attack. In a statement to BleepingComputer, Foxconn confirmed the attack and said they are slowly bringing their systems back into service.”

Source : Foxconn electronics giant hit by ransomware, $34 million ransom

“En payant, Garmin finance les cybercriminels et alimente un cercle vicieux qui paraît aujourd’hui sans fin. Des entreprises paient la rançon, ce qui renforce les gangs à l’origine des rançongiciels. Grâce à la recherche financée par les rançons, ils lancent des attaques toujours plus fines et puissantes, qui vont toucher encore plus de victimes. Une partie des victimes va payer, ce qui va alimenter le développement des rançongiciels… et relancer un cycle vicieux.”

Source : Garmin a payé ses rançonneurs pour redémarrer ses services, et c’est très grave – Cyberguerre

“La chronologie des fichiers s’étale d’août 1996 au 19 juin 2020, soit 24 ans de données. Emma Best, cofondatrice de DDoSecrets met en avant les notes internes contenues dans la base, qui détaillent la façon dont les policiers suivent les manifestants. D’autres documents contiennent les propos des forces de l’ordre sur le mouvement antifasciste, très critiqué par le président Donald Trump pour son rôle dans la contestation. De leur côté, les manifestants ont déjà identifié une note interne du FBI sur leur surveillance des réseaux sociaux qui leur permet d’avertir les forces de l’ordre locales sur les messages anti-police de certains individus. D’autres ont relevé un avertissement interne du FBI sur un groupe de suprémacistes blancs qui se faisait passer pour un groupe d’antifascistes.”

Source : Anonymous fait son grand retour avec le plus gros leak de l’histoire de la police américaine – Cyberguerre

« Older posts

© 2021 no-Flux

Theme by Anders NorenUp ↑