Étiquette : law (Page 1 of 4)

The iPhone 11’s U1 chip necessitates constant geolocation checks

Multiple smartphones on table.

“ Ultra-wideband technology is an industry-standard technology and is subject to international regulatory requirements that require it to be turned off in certain locations… iOS uses Location Services to help determine if iPhone is in these prohibited locations in order to disable ultra-wideband and comply with regulations… The management of ultra-wideband compliance and its use of location data is done entirely on the device, and Apple is not collecting user location data. When Apple introduced the iPhone 11 and iPhone 11 Pro this fall, it included a new chip called the U1 that enables ultra-wideband (UWB) for locating other devices in immediate proximity. Presently, it is only used for the phone’s AirDrop file-sharing feature, but it is expected to be used for other features such as augmented reality and the company’s rumored upcoming Tile competitor in the future. The brief flash of controversy on Twitter and tech blogs over this issue illustrates the challenges Apple faces with its privacy-oriente”

Source : The iPhone 11’s U1 chip necessitates constant geolocation checks, Apple says | Ars Technica

California Is Making It Illegal for Devices to Have Shitty Default Passwords

“Under the new law, all new internet-connected devices made or sold in California with a default password will be required to make that password unique and secure for every single device. That means no more devices shipped with username/password combos of “admin/admin,” for example. It’s far from a panacea—and really, why aren’t you using a password manager already—but it’s a step towards at least a minimal baseline of security in our internet-of-things addled future.”

Source : California Is Making It Illegal for Devices to Have Shitty Default Passwords – Motherboard

A new law means California’s bots have to disclose they’re not human

Microsoft - Zo

“California governor Jerry Brown signed regulations into law last Friday (Sept. 30) that should make it easier for Californians to know whether they’re speaking to a human or a bot. The new law goes into effect on July 1, 2019—Botageddon, as we’re going to call it—and could have far-reaching consequences for how automated systems communicate with people online. It will require companies to disclose whether they are using a bot to communicate with the public on the internet (something like “Hi, I’m a bot.”)”

Source : A new law means California’s bots have to disclose they’re not human — Quartz

Directive sur les droits d’auteur : « Le “droit voisin” est une hydre à multiples têtes »

“Il ne faut pas se voiler la face. Le droit voisin est une hydre à multiples têtes. Derrière le tableau magnifique dressé par quelques médias d’une santé financière restaurée, ce droit ne profitera qu’à une minorité d’acteurs, laissera sur le bas-côté les journalistes et pourrait créer un mariage diabolique entre deux secteurs.
Si certains médias sont favorables au droit voisin, d’autres et pour les mêmes raisons démocratiques ne le sont pas. Ils ne veulent pas dépendre économiquement de Google. Ils ne veulent pas recevoir des sommes de moteurs financés par des gouvernements russe ou chinois. Ils veulent garder leur autonomie”.

Source : Directive sur les droits d’auteur : « Le “droit voisin” est une hydre à multiples têtes »

« La Chine a une chance de devenir leadeur de l’intelligence artificielle »

«A l’avenir, si ce n’est pas déjà le cas, les Silicon Valley de l’intelligence artificielle (IA) devraient être situées en Chine. La Chine a une chance de devenir leadeur dans ce domaine parce qu’elle a adopté les nouvelles technologies très rapidement. Les consommateurs chinois ont sauté l’étape des cartes de crédit pour utiliser directement les plates-formes d’e-paiement.
Tandis qu’Apple Pay lutte pour se développer aux Etats-Unis, Tencent réalise déjà plus de 600 millions de transactions dématérialisées par jour ! Tencent et d’autres plates-formes numériques géantes comme Alibaba ou Baidu disposent ainsi d’énormes stocks de données pour entraîner leurs algorithmes d’apprentissage automatique (machine learning).
En outre, ces sociétés bénéficient des normes culturelles chinoises sur la confidentialité des données. En Occident, celle-ci est considérée comme un droit personnel protégeant l’espace privé. Cette conception est bonne pour les individus et sans doute pour la société ; mais elle est mauvaise pour les développeurs d’IA !»

Source : « La Chine a une chance de devenir leadeur de l’intelligence artificielle »

Lawrence Lessig on the increasing regulation of cyberspace

Il y a un peu plus de 18 ans…

«We live in an era fundamentally skeptical about self-government. Our age is obsessed with leaving things alone. Let the Internet develop as the coders would develop it, the common view has it. Keep government out.This is an understandable view, given the character of our government’s regulation. Given its flaws, it no doubt seems best simply to keep government away. But this is an indulgence that is dangerous at any time. It is particularly dangerous now» – Lawrence Lessig.

Source : Lawrence Lessig on the increasing regulation of cyberspace | Harvard Magazine

Les États ne peuvent pas imposer aux FAI une obligation générale de conservation des données

L’accès aux données de connexion ne peut pas être « open bar ». Tel est, en somme, le sens de l’arrêt que la Cour de justice de l’Union européenne vient de rendre ce mercredi 21 décembre. Pour les magistrats, il n’est pas possible d’imposer aux fournisseurs d’accès à Internet une « conservation généralisée et indifférenciée » des données de connexion de leurs clients. Celle-ci doit être extrêmement ciblée et fortement délimitée pour éviter des dérives.

Source : Les États ne peuvent pas imposer aux FAI une obligation générale de conservation des données – Politique – Numerama

En Floride, la police peut forcer un accusé à dévoiler le code de son smartphone – Politique – Numerama

La police de Floride a récemment arrêté qui s’adonnait au crime de voyeurisme avec son iPhone 5. Au cours de son interpellation, l’homme a autorisé verbalement les forces de l’ordre à fouiller son smartphone. Mais il est ensuite revenu sur sa décision en refusant de donner le mot de passe à 4 chiffres indispensable à cette opération.
Un premier magistrat a refusé que la police puisse forcer l’homme à donner son code au motif que cette demande revenait à l’obliger à témoigner contre lui-même, une pratique interdite par le cinquième amendement de la Constitution.
Mais aujourd’hui, la décision a été annulée par la cour d’appel de Floride. Celle-ci a considéré que le mot de passe n’est pas directement relié à des photos ou des vidéos criminelles qui pourraient figurer — ou pas — sur le smartphone.

Source : En Floride, la police peut forcer un accusé à dévoiler le code de son smartphone – Politique – Numerama

Uber’s San Francisco self-driving pilot draws criticism from California DMV

We have a permitting process in place to ensure public safety as this technology is being tested. Twenty manufacturers have already obtained permits to test hundreds of cars on California roads. Uber shall do the same.

Source : Uber’s San Francisco self-driving pilot draws criticism from California DMV | TechCrunch

« Older posts

© 2020 no-Flux

Theme by Anders NorenUp ↑