Étiquette : politics (Page 1 of 19)

StopCovid ou encore ? – Cédric O

Le choix, selon Cédric O !

“Le choix est donc très simple : tant que l’immunité collective n’est pas atteinte (ce qui est un horizon lointain), l’alternative se résume ainsi :
1. Tout faire pour couper les « départs de feu » le plus rapidement possible, y compris en utilisant des outils numériques comme StopCovid, dans des conditions très encadrées et proportionnées (et dans un contexte où l’ensemble des pays européens prévoient de déployer de tels outils) ;
2. Refuser ces outils pour des raisons philosophiques, mais dans ce cas accepter un risque significatif de malades et de morts supplémentaires.”

Source : StopCovid ou encore ? – Cédric O – Medium

#StopCovid : une efficacité incertaine pour des risques réels

“Nous devrions éviter de faire porter à nos concitoyens un dilemme moral : serions non fautifs si nous ne téléchargeons pas cette application? La pression sociale ou le sentiment de culpabilité pourrait faire naître un consentement induit, indirectement contraint.”

Source : #StopCovid : une efficacité incertaine pour des risques réels

Inside China’s controversial mission to reinvent the internet

https://www.ft.com/__origami/service/image/v2/images/raw/http://prod-upp-image-read.ft.com/ba0e79de-6e7a-11ea-89df-41bea055720b?source=next&fit=scale-down&quality=highest&width=1067

“On a cool day late last September, half a dozen Chinese engineers walked into a conference room in the heart of Geneva’s UN district with a radical idea. They had one hour to persuade delegates from more than 40 countries of their vision: an alternative form of the internet, to replace the technological architecture that has underpinned the web for half a century. Whereas today’s internet is owned by everyone and no one, they were in the process of building something very different — a new infrastructure that could put power back in the hands of nation states, instead of individuals.”

Source : Inside China’s controversial mission to reinvent the internet | Financial Times

Urgence partout, État nul part

http://www.beaude.net/no-flux/wp-content/uploads/2020/04/brum.jpg

“Les mesures de surveillance, via nos usages des technologies, que suggèrent nos gouvernants relèvent en réalité d’une stratégie pour détourner notre attention de la cause réelle du problème que constitue l’abandon de l’hôpital public. Ils tablent sur la culpabilisation des citoyens désireux d’agir pour faire adopter des outils toujours plus intrusifs et évitent soigneusement de mettre en lumière les multiples réseaux de solidarité qui se forment, les besoins criants des associations pour aider les plus précaires, les multiples critiques de notre mode de vie qui émergent même des plus libéraux. Plutôt que d’assumer les conséquences désastreuses d’une politique de santé défaillante, leur diversion consiste à inverser les rôles, à nous faire passer, nous, pour ceux qui refuseront d’aider les autres. Comme si nous devions être coupable de vouloir protéger notre vie privée, d’exprimer notre colère, ou simplement de suggérer des alternatives. ”

Source : Urgence partout, État nul part – La Quadrature du Net

Yuval Noah Harari: the world after coronavirus

“Asking people to choose between privacy and health is, in fact, the very root of the problem. Because this is a false choice. We can and should enjoy both privacy and health. We can choose to protect our health and stop the coronavirus epidemic not by instituting totalitarian surveillance regimes, but rather by empowering citizens. In recent weeks, some of the most successful efforts to contain the coronavirus epidemic were orchestrated by South Korea, Taiwan and Singapore. While these countries have made some use of tracking applications, they have relied far more on extensive testing, on honest reporting, and on the willing co-operation of a well-informed public.”

Source : Yuval Noah Harari: the world after coronavirus | Financial Times

Revealed: quarter of all tweets about climate crisis produced by bots

“An analysis of millions of tweets from around the period when Donald Trump announced the US would withdraw from the Paris climate agreement found that bots tended to applaud the president for his actions and spread misinformation about the science. The study of Twitter bots and climate was undertaken by Brown University and has yet to be published.”

Source : Revealed: quarter of all tweets about climate crisis produced by bots | Technology | The Guardian

«Les Pays-Bas bâtissent un État de surveillance pour les pauvres»

http://www.beaude.net/no-flux/wp-content/uploads/2020/02/file77uete76n44sog8mmn7.jpg

“Le principal danger qui guette les États providence numérisés? C’est qu’ils servent uniquement les intérêts d’une élite d’officiels et de compagnies de la tech. Tandis que, dans le même temps, une sous-classe infortunée, placée sous surveillance constante, vivra une dystopie numérique dans laquelle la moindre déviance sera détectée et punie.”

Source : «Les Pays-Bas bâtissent un Etat de surveillance pour les pauvres» – Le Temps

Les studios de jeux vidéo ne sont pas apolitiques, n’en déplaise au patron d’Epic Games

“Il y a des débats qui reviennent sans cesse, telles des vagues solides et constantes qui viennent éroder un château de sable érigé, fragile, en bordure de mer. L’illusion de la neutralité dans l’univers de la tech et du jeu vidéo en est un. La bâtisse chancelante, ici, est représentée par la reconnaissance, récente, du fait que la neutralité n’est qu’une construction universaliste, basée sur des critères subjectifs que l’on interprète, à tort, comme une sorte d’étalon incolore, inodore et inconséquent. Et les vagues, ce sont les mots de Tim Sweeney, le patron d’Epic Games, qui affirme, ce 12 février 2020, que les entreprises de jeux vidéo doivent être « des lieux neutres » et qu’elles doivent «  se séparer de tout ce qui est politique ». Comme si rien ne s’était passé depuis dix ans.”

Source : Les studios de jeux vidéo ne sont pas apolitiques, n’en déplaise au patron d’Epic Games

Le revenge porn visant Benjamin Griveaux déjà dédoublé sur Internet Archive

“Cette atteinte à la vie privée d’un personnage politique va nécessairement nourrir les différents textes en cours de discussion au Parlement. La proposition de loi Avia veut obliger les plateformes à retirer en moins de 24 heures les contenus pornographiques lorsqu’ils sont susceptibles d’être vu par un mineur. La proposition de loi contre les violences conjugales entend-elle rendre applicable cette même infraction même si les contenus sont précédés d’un disclaimer « interdit aux moins de 18 ans ».”

Source : Le revenge porn visant Benjamin Griveaux déjà dédoublé sur Internet Archive

Facebook to Keep Targeted Political Ads but Will Give Users More Control

“With less than a year until the 2020 U.S. election and roughly $3 billion expected to be spent on digital political advertising, a lack of uniform rules for the ads has led to confusion about exactly what is allowed on the platforms, how intensely new policies will be enforced and whether advertising strategies and budgets will need to change further.”

Source : Facebook to Keep Targeted Political Ads but Will Give Users More Control – WSJ

« Older posts

© 2020 no-Flux

Theme by Anders NorenUp ↑