Étiquette : politics (page 1 of 17)

Une IA digne de confiance devrait respecter toutes les législations et réglementations applicables ainsi qu’une série d’exigences; des listes d’évaluation spécifiques visent à faciliter la vérification du respect de chacune de ces exigences:

  • Facteur humain et contrôle humain: les systèmes d’IA devraient être les vecteurs de sociétés équitables en se mettant au service de l’humain et des droits fondamentaux, sans restreindre ou dévoyer l’autonomie humaine.
  • Robustesse et sécurité: une IA digne de confiance nécessite des algorithmes suffisamment sûrs, fiables et robustes pour gérer les erreurs ou les incohérences dans toutes les phases du cycle de vie des systèmes d’IA.
  • Respect de la vie privée et gouvernance des données: il faut que les citoyens aient la maîtrise totale de leurs données personnelles et que les données les concernant ne soient pas utilisées contre eux à des fins préjudiciables ou discriminatoires.
  • Transparence: la traçabilité des systèmes d’IA doit être assurée.
  • Diversité, non-discrimination et équité: les systèmes d’IA devraient prendre en compte tout l’éventail des capacités, aptitudes et besoins humains, et leur accessibilité devrait être garantie.
  • Bien-être sociétal et environnemental: les systèmes d’IA devraient être utilisés pour soutenir des évolutions sociales positives et renforcer la durabilité et la responsabilité écologique.
  • Responsabilisation: il convient de mettre en place des mécanismes pour garantir la responsabilité à l’égard des systèmes d’IA et de leurs résultats, et de les soumettre à une obligation de rendre des comptes.

Source : Commission Européenne – COMMUNIQUES DE PRESSE – Communiqué de presse – Intelligence artificielle: la Commission franchit une étape dans ses travaux sur les lignes directrices en matière d’éthique

“One-click Support straight from the News Feed could massively reduce the friction to signing up, and thereby attract organizations and individuals seeking to maximize the size of their mob.”

Source : Facebook launches petition feature, its next battlefield | TechCrunch

“Quand on a commencé notre installation de feux tricolores à des endroits bizarres, les médias ont commencé à s’intéresser à notre histoire. J’ai alors réussi à entrer en contact avec un cartographe indépendant, qui travaille bénévolement pour Waze. Ensemble, on a cherché des solutions. Il m’a dit qu’on ne pouvait effectivement pas changer grand-chose à l’algorithme, mais qu’on pouvait le tromper un peu en ajoutant des paramètres. Il a d’abord changé des voiries de catégorie. Sur Waze, il y a différentes catégories de routes, qui vont de la catégorie 1, les autoroutes, à la catégorie 6, de petites routes résidentielles. On a passé des routes en catégorie 6 et depuis, on a effectivement un peu moins de flux. Le centre de Lieusaint. Une autre mesure efficace, ça a été de sélectionner d’autres trajets que ceux passant par Lieusaint comme étant des trajets « attractifs ». Dès le lendemain, on en mesurait les effets. Au total, on a réussi à réduire le trafic de 40 à 50 % environ. Ce n’est pas réglé pour autant, alors on prévoit encore d’ajouter sur la carte des équipements publics comme les écoles, afin que l’algorithme se « dise » : ok, on va éviter les flux massifs dans le coin”.

Source : « On a mis un feu rouge improbable à l’entrée de la ville » : les astuces du maire de Lieusaint pour tromper Waze – Tech – Numerama

“Qui se cache derrière cette opération ? Compte tenu de l’engagement à gauche d’un certain nombre de victimes, en particulier chez les youtubeurs et les personnalités des médias, mais aussi à cause de l’absence de responsables de l’AfD parmi ceux dont les données ont été divulguées, les soupçons se sont d’emblée portés vers l’extrême droite. « Selon moi, il s’agit d’une attaque informatique qui vient de la nébuleuse proche de l’AfD », a ainsi déclaré le député Patrick Sensburg, chargé des questions de renseignement au sein du groupe CDU-CSU du Bundestag”

Source : Vive émotion en Allemagne, après les révélations d’une cyberattaque massive

“Le ministère du Travail mène une expertise sur ces vidéos où des enfants sont mis en scène pour déballer ou tester des jouets. Le gouvernement cherche à distinguer ce qui relève du loisir conduit sous l’autorité parentale du travail où se manifeste un lien de subordination employé-employeur ”

Source : Loisir ou travail forcé ? Les parents qui utilisent leurs enfants sur YouTube dans le viseur du ministère du Travail – Politique – Numerama

Robert Hannigan

“This isn’t a kind of fluffy charity providing free services. It’s is a very hard-headed international business and these big tech companies are essentially the world’s biggest global advertisers, that’s where they make their billions. […] these big companies, particularly where there are monopolies, can’t frankly reform themselves. It will have to come from outside.”

Source : Facebook could threaten democracy, says former GCHQ boss – BBC News

“Structurer cela de manière automatique en donnant la position des forces de l’ordre sur des serveurs qui vont communiquer avec nos sociétés nous paraissait très difficile à mettre en place techniquement” – Fabien Pierlot – Coyote.

Source : Les applis Waze et Coyote pourront continuer à signaler les radars

Draft Tim Cook

“Definers’s focus on Mr. Cook extended to a campaign it ran to promote the Apple chief as a 2020 presidential candidate. A slick website titled “Draft Tim Cook 2020” had digital links to Definers employees, said Kyle Ehmke, a cybersecurity researcher for the firm ThreatConnect.”

Source : How Facebook’s P.R. Firm Brought Political Trickery to Tech – The New York Times

“The social credit system, which is being built on the principle of “once untrustworthy, always restricted”, will encourage government bodies to share more information about individual and business misdeeds in order to coordinate punishments and rewards.”

Source : Beijing pioneering citizens’ ‘points’ system critics brand ‘Orwellian’ | Reuters

Cyberstructure L'Internet : un espace politique

“Une grande partie des activités humaines se déroule aujourd’hui sur l’Internet. On y fait des affaires, de la politique, on y bavarde, on travaille, on s’y distrait, on drague… L’Internet n’est donc pas un outil qu’on utilise, c’est un espace où se déroulent nos activités.” – Stéphane Bortzmeyer @bortzmeyer

Source : C & F Éditions

« Older posts

© 2019 no-Flux

Theme by Anders NorenUp ↑