Étiquette : privacy (Page 1 of 35)

“App developers have historically used IDFA to help target users with ads and track the performance of ads across different devices. The iPhone maker will require app developers from early next year to show a warning label to users before collecting IDFA info on iOS 14, and will also require that users opt in to sharing it. Those changes have triggered an antitrust complaint from French advertisers who say it could make their revenue plummet.”

Source : Apple (AAPL) Targeted by Privacy Campaigner Who Took on Facebook – Bloomberg

http://www.beaude.net/no-flux/wp-content/uploads/2020/11/Chiffrement-cyberguerre.jpg

“Un papier du coordinateur de l’antiterrorisme européen, publié en mai, suggérait la création d’une « front-door », par opposition à une « backdoor » qui elle « affaiblirait le chiffrement » et ne serait pas une « option désirable ». Ce jeu sur les mots expose les contradictions internes auxquelles se confronte l’UE : la « front-door » ne serait ni plus ni moins qu’une « backdoor » connue, mise en place avec le consentement des entreprises concernées.”

Source : Les criminels qui utilisent WhatsApp ou Signal peuvent-ils vraiment être surveillés ? – Cyberguerre

“Remarque : n’utilisez les messages temporaires qu’avec des personnes de confiance. Par exemple, il est possible pour une personne de :
– transférer ou prendre une capture d’écran d’un message temporaire et l’enregistrer avant qu’il ne disparaisse ;
– copier et enregistrer le contenu du message temporaire avant qu’il ne disparaisse ;
– prendre une photo d’un message temporaire avec un appareil photo ou un autre appareil avant qu’il ne disparaisse.”

Source : Q&R WhatsApp – À propos des messages temporaires

“Social Data retourne la responsabilité aux victimes : « les utilisateurs qui ne souhaitent pas donner leurs informations passent leurs profils en privé ». Ce raisonnement technique ne correspond pas à la réalité légale, notamment en Europe, où le RGPD protège les données personnelles des résidents contre leur traitement sans consentement préalable.”

Source : Un fichier de 235 millions de profils Instagram, TikTok et YouTube a fuité à cause d’une seule entreprise – Cyberguerre

http://www.beaude.net/no-flux/wp-content/uploads/2020/08/1597426440651-location-data.jpg

“The Secret Service paid for a product that gives the agency access to location data generated by ordinary apps installed on peoples’ smartphones, an internal Secret Service document confirms. The sale highlights the issue of law enforcement agencies buying information, and in particular location data, that they would ordinarily need a warrant or court order to obtain. This contract relates to the sale of Locate X, a product from a company called Babel Street.”

Source : Secret Service Bought Phone Location Data from Apps, Contract Confirms

Vaguely menacing camera atop an outdoor metal post.

“Privacy advocates in the UK are claiming victory as an appeals court ruled today that police use of facial recognition technology in that country has « fundamental deficiencies » and violates several laws.South Wales Police began using automated facial recognition technology on a trial basis in 2017, deploying a system called AFR Locate overtly at several dozen major events such as soccer matches. Police matched the scans against watchlists of known individuals to identify persons who were wanted by the police, had open warrants against them, or were in some other way persons of interest.”

Source : Police use of facial recognition violates human rights, UK court rules | Ars Technica

https://s4.reutersmedia.net/resources/r/?m=02&d=20200714&t=2&i=1525716104&r=LYNXNPEG6D1JW&w=1200

“Google records what people are doing on hundreds of thousands of mobile apps even when they follow the company’s recommended settings for stopping such monitoring, a lawsuit seeking class action status alleged on Tuesday. The data privacy lawsuit is the second filed in as many months against Google by the law firm Boies Schiller Flexner on behalf a handful of individual consumers.”

Source : Google faces lawsuit over tracking in apps even when users opted out – Reuters

Image

“Les autorités judiciaires et policières françaises et néerlandaises ont annoncé, jeudi 2 juillet, le démantèlement d’un réseau mondial de communications cryptées, appelé EncroChat, utilisé quasi exclusivement par des groupes criminels.« C’est comme si nous étions à la table de discussions des criminels, en direct, c’est ce qui rend l’enquête unique », a résumé Janine van den Berg, cheffe de la police néerlandaise lors d’une conférence de presse à La Haye (Pays-Bas), au siège d’Eurojust, l’organisme de coopération judiciaire entre pays européens. « On a utilisé le fait que les criminels font confiance aveuglément à la crypto-communication et parlent librement », a renchéri son collègue Andy Kraag, comparant ces informations à « une mine d’or nous fournissant des preuves qui nous auraient coûté des années [à établir] en temps normal ».”

Source : Démantèlement d’un réseau de téléphonie cryptée, utilisé par des organisations criminelles

“La chronologie des fichiers s’étale d’août 1996 au 19 juin 2020, soit 24 ans de données. Emma Best, cofondatrice de DDoSecrets met en avant les notes internes contenues dans la base, qui détaillent la façon dont les policiers suivent les manifestants. D’autres documents contiennent les propos des forces de l’ordre sur le mouvement antifasciste, très critiqué par le président Donald Trump pour son rôle dans la contestation. De leur côté, les manifestants ont déjà identifié une note interne du FBI sur leur surveillance des réseaux sociaux qui leur permet d’avertir les forces de l’ordre locales sur les messages anti-police de certains individus. D’autres ont relevé un avertissement interne du FBI sur un groupe de suprémacistes blancs qui se faisait passer pour un groupe d’antifascistes.”

Source : Anonymous fait son grand retour avec le plus gros leak de l’histoire de la police américaine – Cyberguerre

« Older posts

© 2020 no-Flux

Theme by Anders NorenUp ↑