Étiquette : security (Page 1 of 17)

Thierry Breton : « Dans bien des cas, l’espace numérique est une zone de non-droit »

http://www.beaude.net/no-flux/wp-content/uploads/2020/12/5934f10_762439352-000-1m95xy.jpg

“Le fil conducteur du DSA est simple : ce qui est autorisé off line doit l’être on line, ce qui est interdit off line doit l’être on line. Que l’on parle de contrefaçon, d’antisémitisme, de pédopornographie, de menaces de mort, ou de vente de drogues, tous les contenus illégaux doivent être retirés. Les contenus haineux, l’amplification de la violence verbale et physique, la désinformation doivent être identifiés comme tels et traités en conséquence.
Il n’est pas question de la remettre en cause, ni de la réduire. Que ce soit pour les simples internautes ou pour les influenceurs, même s’il faut en permanence rappeler qu’ils doivent respecter les règles de droit afférentes à leurs propos, sous peine de sanctions.
Certains ont désormais des audiences nettement plus importantes que des médias traditionnels, ce qui leur confère des responsabilités assimilables à celles d’un directeur de rédaction ou d’un éditeur de contenus. Pour autant, la publication sous couvert d’anonymat ou de pseudonyme restera possible, mais, dans ce cas, la plate-forme se doit de connaître l’identité de l’auteur dès lors qu’un certain seuil d’audience (qui reste à déterminer) est franchi. Elle doit aussi pouvoir le situer, si nécessaire.”

Source : Thierry Breton : « Dans bien des cas, l’espace numérique est une zone de non-droit »

Accord politique sur la suppression des contenus à caractère terroriste en ligne

Logo Commission Européenne

“La Commission se félicite de l’accord politique intervenu aujourd’hui entre le Parlement européen et le Conseil sur la proposition de règlement relatif à la prévention de la diffusion de contenus à caractère terroriste en ligne. Une fois adopté, ce règlement garantira que les plateformes en ligne jouent un rôle plus actif dans la détection des contenus à caractère terroriste en ligne et que ceux-ci sont supprimés en l’espace d’une heure au maximum. Grâce à l’accord intervenu, la diffusion des idéologies extrémistes en ligne pourra être contrée, ce qui est vital pour combattre la radicalisation et prévenir les attentats. Ces règles constituent un volet essentiel du programme de lutte antiterroriste pour l’UE présenté par la Commission.”

Source : Accord politique sur la suppression des contenus à caractère terroriste en ligne

Le service mail « le plus sécurisé au monde » contraint d’intégrer une backdoor pour la police

tutanota-1256.jpg

“Comment une telle backdoor est-elle possible alors que Tutanota se targue d’être « le service d’e-mails le plus sécurisé du monde », en proposant notamment des e-mails chiffrés de bout en bout ? L’explication est simple. La backdoor n’inspecte que les nouveaux messages entrants non chiffrés.”

Source : Le service mail « le plus sécurisé au monde » contraint d’intégrer une backdoor pour la police

“L’article 24 de la proposition de loi dite « sécurité globale » a été critiqué de toutes parts : journalistes, Défenseure des droits, ONU… Pourtant, le gouvernement maintient son importance. Sans être capable de fournir d’exemples spécifiques dans lesquels cet article serait utile, sans être néfaste pour les libertés individuelles. Pendant des heures à l’Assemblée nationale, les députées ont attendu une réponse claire à leur question. Qu’apporte l’article 24 de la proposition de loi dite « sécurité globale » à l’arsenal législatif qui existe déjà ? Malgré les nombreuses opportunités et prises de parole, aucun représentant du gouvernement ni le rapporteur de cette proposition de loi, Jean-Michel Fauvergue, n’ont su y répondre.”

Source : Article 24 : pourquoi aucun exemple fourni par Gérald Darmanin n’est convaincant

http://www.beaude.net/no-flux/wp-content/uploads/2020/11/Chiffrement-cyberguerre.jpg

“Un papier du coordinateur de l’antiterrorisme européen, publié en mai, suggérait la création d’une « front-door », par opposition à une « backdoor » qui elle « affaiblirait le chiffrement » et ne serait pas une « option désirable ». Ce jeu sur les mots expose les contradictions internes auxquelles se confronte l’UE : la « front-door » ne serait ni plus ni moins qu’une « backdoor » connue, mise en place avec le consentement des entreprises concernées.”

Source : Les criminels qui utilisent WhatsApp ou Signal peuvent-ils vraiment être surveillés ? – Cyberguerre

http://www.beaude.net/no-flux/wp-content/uploads/2020/11/000_8tx9yn.jpg

“Face à un journaliste en train de les filmer, des policiers pourraient présumer que ses images sont diffusées en direct dans le but de leur nuire et pourront alors procéder à son arrestation en flagrant délit pour qu’il soit poursuivi. Même à considérer que le risque de condamnation est faible, le journaliste aura été arrêté et empêché de couvrir les événements.”

Source : Interdiction de diffuser des images de policiers dans l’intention de nuire : en l’état, un texte dangereux pour la liberté de la presse | RSF

 N° 3452 _____ ASSEMBLÉE NATIONALE

« Est puni d’un an d’emprisonnement et de 45 000 euros d’amende le fait de diffuser, par quelque moyen que ce soit et quel qu’en soit le support, dans le but qu’il soit porté atteinte à son intégrité physique ou psychique, l’image du visage ou tout autre élément d’identification d’un fonctionnaire de la police nationale ou d’un militaire de la gendarmerie nationale lorsqu’il agit dans le cadre d’une opération de police ».

via Assemblee-nationale.fr

“En 1997, Henri M. a été nommé représentant officiel de la DGSE à Pékin, où il a occupé le poste de deuxième secrétaire à l’ambassade. Mais il a été rappelé en France dès le début de l’année 1998, après avoir entamé une liaison avec l’interprète chinoise de l’ambassadeur. Il a pris sa retraite quelques années plus tard et est retourné en Chine en 2003, où il a épousé l’ex-interprète, avec laquelle il s’est installé sur l’île de Hainan, dans le sud de la Chine. Pourquoi ont-ils été interpellés si tard ? Il y aurait eu, selon un bon connaisseur du dossier, une faille au sein de la DGSE et Henri M. n’aurait pas été surveillé pendant des années après son départ à la retraite.”

Source : Soupçonnés de trahison au profit de la Chine, deux ex-agents de la DGSE face à la justice

Image

“Les autorités judiciaires et policières françaises et néerlandaises ont annoncé, jeudi 2 juillet, le démantèlement d’un réseau mondial de communications cryptées, appelé EncroChat, utilisé quasi exclusivement par des groupes criminels.« C’est comme si nous étions à la table de discussions des criminels, en direct, c’est ce qui rend l’enquête unique », a résumé Janine van den Berg, cheffe de la police néerlandaise lors d’une conférence de presse à La Haye (Pays-Bas), au siège d’Eurojust, l’organisme de coopération judiciaire entre pays européens. « On a utilisé le fait que les criminels font confiance aveuglément à la crypto-communication et parlent librement », a renchéri son collègue Andy Kraag, comparant ces informations à « une mine d’or nous fournissant des preuves qui nous auraient coûté des années [à établir] en temps normal ».”

Source : Démantèlement d’un réseau de téléphonie cryptée, utilisé par des organisations criminelles

“La chronologie des fichiers s’étale d’août 1996 au 19 juin 2020, soit 24 ans de données. Emma Best, cofondatrice de DDoSecrets met en avant les notes internes contenues dans la base, qui détaillent la façon dont les policiers suivent les manifestants. D’autres documents contiennent les propos des forces de l’ordre sur le mouvement antifasciste, très critiqué par le président Donald Trump pour son rôle dans la contestation. De leur côté, les manifestants ont déjà identifié une note interne du FBI sur leur surveillance des réseaux sociaux qui leur permet d’avertir les forces de l’ordre locales sur les messages anti-police de certains individus. D’autres ont relevé un avertissement interne du FBI sur un groupe de suprémacistes blancs qui se faisait passer pour un groupe d’antifascistes.”

Source : Anonymous fait son grand retour avec le plus gros leak de l’histoire de la police américaine – Cyberguerre

« Older posts

© 2021 no-Flux

Theme by Anders NorenUp ↑