Étiquette : smartphone (Page 1 of 2)

Tom Insel and Paul Dagum

“A startup founded in Palo Alto, California, by a trio of doctors, including the former director of the US National Institute of Mental Health, is trying to prove that our obsession with the technology in our pockets can help treat some of today’s most intractable medical problems: depression, schizophrenia, bipolar disorder, post-traumatic stress disorder, and substance abuse. Mindstrong Health is using a smartphone app to collect measures of people’s cognition and emotional health as indicated by how they use their phones. Once a patient installs Mindstrong’s app, it monitors things like the way the person types, taps, and scrolls while using other apps. This data is encrypted and analyzed remotely using machine learning, and the results are shared with the patient and the patient’s medical provider.”

Source : The smartphone app that can tell you’re depressed before you know it yourself – MIT Technology Review

“Avec Galileo, les informations de positionnement fournies par nos smartphones sont plus précises et plus fiables, en particulier dans les environnements urbains où l’étroitesse des rues et la taille des immeubles bloquent souvent les signaux satellites et limitent l’utilité de nombreux services mobiles”.

Source : UseGalileo

Les neurosciences mènent à tout…

«Les chercheurs se refusent à blâmer les personnes souffrant de cette addiction. Ils l’imputent aux entreprises tech et à leur quête de parts de marché en exploitant nos réactions de survie. Erik Peper et Richard Harvey parlent de : « piège évolutionnaire ». Les stimulations visuelles (les notifications) déclenchent chez nous certains réflexes naturels, tout spécialement lorsque ces stimulations se trouvent dans notre vision périphérique qui peuvent alors s’assimiler à une menace : « Cela pourrait être le tigre tapi dans l’ombre, ou un potentiel ennemi.  » Les auteurs de l’étude conseillent plusieurs mesures détox : stopper les notifications sans importance, planifier les heures où l’on compte répondre aux mails et réseaux sociaux, faire des jeux ne requérant pas de téléphone, etc.»

Source : Une nouvelle étude lie l’anxiété et le stress à l’addiction aux smartphones – Tech – Numerama

« Older posts

© 2020 no-Flux

Theme by Anders NorenUp ↑