Étiquette : social media (Page 1 of 14)

“On Friday, Mr Trump posted on Facebook and Twitter that he would respond to violent protests with military force, saying: “When the looting starts, the shooting starts.” While Twitter slapped a warning on the post and hid it from view for “glorifying violence”, Facebook left the message intact. Over the weekend, Facebook employees contrasted their company’s stance unfavourably with Twitter’s, which last week also labelled two of Mr Trump’s other tweets as potentially misleading.”

Source : Facebook employees revolt over Zuckerberg’s stance on Trump | Financial Times

a woman retrieving info from file catalouge

“For well over a decade, identity thieves, phishers, and other online scammers have created a black market of stolen and aggregated consumer data that they used to break into people’s accounts, steal their money, or impersonate them. In October, dark web researcher Vinny Troia found one such trove sitting exposed and easily accessible on an unsecured server, comprising 4 terabytes of personal information—about 1.2 billion records in all.”

Source : 1.2 Billion Records Found Exposed Online in a Single Server  | WIRED

“Starting today, we’re expanding our test of private like counts globally. If you’re in the test, you’ll no longer see the total number of likes and views on photos and videos posted to Feed unless they’re your own.”

Facebook tarde à livrer les données promises aux scientifiques

“Facebook avait précisé que les données transmises aux scientifiques sélectionnés seraient anonymisées. Mais il est techniquement très compliqué de le faire totalement sur de vastes jeux de données personnelles. Par le biais de croisements et de recoupements, il est possible de réidentifier des internautes pourtant « anonymes », comme l’avaient montré, dès les années 2000, des recherches effectuées à partir d’une fuite de données issues du moteur de recherche d’AOL. Pour limiter ces risques, Facebook avait annoncé travailler à une anonymisation dite « différentielle » des jeux de données, censée régler le problème. C’est ce nouveau processus qui « a pris plus de temps que prévu », explique le réseau social.”

Source : Facebook tarde à livrer les données promises aux scientifiques

Le gendarme de la vie privée réclame des « garanties » au projet de surveillance des réseaux sociaux.

“Le texte de loi ouvre la porte à des procédures d’intelligence artificielle dite « auto-apprenante », ce qui « soulève des enjeux particuliers en matière de protection des données ». En effet, ce type de mécanisme imposerait de collecter de nombreuses données pour déterminer ce qui est un comportement normal aux yeux de l’administration fiscale, afin de pouvoir détecter le comportement suspect. Il conduirait donc à l’aspiration de nombreuses données inutiles d’internautes n’ayant rien à se reprocher.”

Source : La CNIL pas du tout convaincue par le projet de surveiller les réseaux sociaux pour détecter la fraude fiscale

Selfie harm from Rankin

“Tanguy noted that Kim Kardashian has around 50 times more Instagram followers than the Louvre museum. « It’s time to stop consuming daily the visual content of [social media influencers] and move over to a more inspiring visual diet, » she said. As Rankin notes, however, it’s not all bad on Instagram. « Please note: The majority of subjects preferred their original image, » he said.”

Source : ‘Selfie harm’ and the damage done by social media

“La photo de l’œuf est apparue le 4 janvier sur un compte au nom explicite (world_record_egg – « l’œuf record du monde »), ne contenant que cette photo, avec un message incitant les internautes à aimer l’image afin de battre le précédent record. L’identité de la personne ayant créé ce compte reste inconnue. Elle a pris soin de « taguer » une dizaine de comptes influents pour attirer leur attention, comme le youtubeur PewDiePie ou la chaîne CNN”

Source : Un œuf devient l’image la plus populaire d’Instagram

“Le tribunal a retenu contre lui une amende de 443 000 dollars et 10 ans de prison selon Reuters. Gottesfled fera appel même s’il ne regrette en rien ses actions et se confronte à la dure loi CFAA inventée sous l’ère Reagan, protégeant les systèmes informatiques publics jusqu’à l’excès. Le procureur d’Addio estime que Gottesfled a mis en danger la vie des enfants tout en qualifiant l’accusé d’ « autoglorifier » la menace qu’il représentait. Justina Pelletier, depuis sortie d’internement, prend aujourd’hui la parole pour défendre Gottesfled, « il ne devrait pas être en prison » juge-t-elle auprès de Rolling Stone. Aujourd’hui, après avoir largement contribué à faire connaître le mot-dièse #justice4justina, Martin Gottesfled donne naissance malgré lui à celui de #FreeMartyG. Un concentré d’Amérique, à l’heure d’Internet.”

Source : Martin Gottesfled, le hackeur qui voulait « sauver les enfants », reste en prison – Cyberguerre

« Older posts

© 2020 no-Flux

Theme by Anders NorenUp ↑