Tag: Twitter (page 1 of 6)


“Elon Musk reached a deal with the S.E.C. on Saturday night to resolve securities fraud charges tied to his bid to take Tesla private. The deal requires him to step aside as the automaker’s chairman for three years — though he can remain C.E.O. — and pay a $20 million fine. Tesla must also name two independent directors and monitor Mr. Musk’s communications with investors.”

Source : DealBook Briefing: The S.E.C. Can’t Change Elon Musk – The New York Times

“A l’instar des partis politiques, qui utilisent les Big Data issus des réseaux sociaux pour analyser les opinions de leurs concitoyens, nous avons souhaité pour cette présidentielle mettre les outils de la recherche à disposition des citoyens via ce « macroscope politique ». A l’ère du numérique, ce rééquilibrage dans l’utilisation des outils du Big Data est à notre sens indispensable pour préserver un accès démocratique à l’information”.

Source : Le Politoscope | Politoscope

“Lors d’une audition devant le Sénat américain, le 5 septembre, le PDG de Twitter, Jack Dorsey, a fait un premier pas timide en direction d’un changement structurel, reconnaissant qu’il était temps d’examiner les « incitations fondamentales » proposées aux utilisateurs des réseaux sociaux. Mais ni Google ni Facebook – qui a fait de la mesure de « l’engagement » un chiffre-clé de son argumentaire publicitaire – ne semblent prêts à remettre leurs modèles en question”.

Source : La très problématique modération des réseaux sociaux

“Dans l’un de ses messages publiés le 28 août, Donald Trump menace directement Google : « Cette situation est très grave, et nous allons nous en occuper. » Le 5 septembre, le PDG de Twitter, Jack Dorsey, est convoqué par la majorité républicaine devant une commission du Congrès, où il sera interrogé sur les règles de modération de son réseau social — la majeure partie des questions de la droite devrait concerner la prétendue « censure » visant les conservateurs”.

Source : Donald Trump accuse Twitter et Google actualités de « censure »

“Once, the Internet was fun. It’s time to move on. We’ve built up archives of our past selves online over the years — tweets, social media, message-board posts, live journals or, ahem, deadjournals. And, increasingly, those past selves have become liabilities. Multiple professional baseball players have now apologized for ugly old tweets containing racist and anti-gay slurs. The tweets, written while they were teens, resurfaced online”.

Source : How do I delete my old tweets? Here’s a step-by-step guide. – The Washington Post

“Ce compte, dont l’activité frénétique peut faire penser à celle d’un robot, semble bien tenu par un humain, une humaine en l’occurrence : contactée, l’auteure explique consacrer beaucoup de temps à son activité sur Twitter, et notamment à relayer des informations issues d’autres comptes.
Une vérification plus poussée de son activité et de ses échanges tend à confirmer qu’il s’agit bien d’une personne réelle et non d’un robot ou d’un espion russe. On obtiendra la même réponse en se penchant sur plusieurs possesseurs de compte, souvent « fiers », d’ailleurs, du rythme de leurs retweets, là encore, en général plusieurs centaines par jour”.

Source : L’impossible quête des « bots russes » de l’affaire Benalla

Twitter va exiger des nouveaux inscrits qu’ils fournissent une adresse e-mail ou un numéro de téléphone valide.

“Selon la plate-forme, qui a testé en amont le procédé, cela permettrait d’empêcher la création de plus de 50 000 comptes par jour. Si un compte déjà créé est suspecté par Twitter d’être un « bot » malveillant après sa création, la plate-forme pourra également demander à son propriétaire un numéro de téléphone ou une adresse e-mail. Tant qu’il n’aura pas fourni ces éléments, le compte sera en quelque sorte invisibilisé. S’il est abonné à un autre utilisateur, il ne sera pas pris en compte dans le nombre d’abonnés de ce dernier. S’il a retweeté l’un de ses messages, même chose : le retweet ne sera pas comptabilisé. Pour Twitter, cela permettrait d’empêcher que des « bots » se suivent entre eux, faisant ainsi gonfler de manière artificielle leur nombre d’abonnés pour « booster leur crédibilité »”.

Source : Twitter veut rendre la création de « bots » malveillants plus complexe

“Parmi les indicateurs, qui se compteraient par « centaines », le fait qu’un compte n’ait pas confirmé d’adresse email, qu’une même personne ait créé simultanément plusieurs comptes, ou qu’elle mentionne dans ses tweets des personnes qui ne la suivent pas.
Comme pour la modération de ses contenus, Twitter compte, pour repérer les « trolls », sur une combinaison de moyens techniques (détection automatique grâce à des algorithmes) et humains (signalements des utilisateurs, modérateurs). Une fois identifiés, ils verront leurs commentaires non pas supprimés, puisqu’ils « ne transgressent pas les règles de Twitter », mais invisibilisés par défaut.Le réseau social se défend pour autant de toute volonté de censure, et assure ne pas dépasser sa mission d’hébergeur en triant les contenus”.

Source : Twitter rend les « trolls » moins visibles sur sa plateforme

“Sur le réseau, les insultes s’enchaînent et se comptent par milliers. Le compte Twitter ayant diffusé la fausse information est resté actif jusqu’à dimanche soir — soit quatre jours après la publication du message. Une éternité qui laisse aux noms et aux photos le temps d’être partagées par centaines, et vues par millions. A l’agitation virtuelle des réseaux sociaux succèdent des menaces bien réelles pour la victime et qui vont au-delà du choc émotionnel, déjà violent. D’après une source de la gendarmerie locale suivant de près le dossier, Céline F. n’a pas pu rentrer chez elle le soir de la publication du tweet car « deux individus menaçants étaient postés à la porte de son domicile » ”.

Source : Mort de Naomi Musenga, le calvaire des trois opératrices accusées à tort

«We mask passwords through a process called hashing using a function known as bcrypt, which replaces the actual password with a random set of numbers and letters that are stored in Twitter’s system. This allows our systems to validate your account credentials without revealing your password. This is an industry standard.   Due to a bug, passwords were written to an internal log before completing the hashing process. We found this error ourselves, removed the passwords, and are implementing plans to prevent this bug from happening again».

Source : Keeping your account secure

Older posts

© 2018 no-Flux

Theme by Anders NorenUp ↑