Étiquette : violence

“On Friday, Mr Trump posted on Facebook and Twitter that he would respond to violent protests with military force, saying: “When the looting starts, the shooting starts.” While Twitter slapped a warning on the post and hid it from view for “glorifying violence”, Facebook left the message intact. Over the weekend, Facebook employees contrasted their company’s stance unfavourably with Twitter’s, which last week also labelled two of Mr Trump’s other tweets as potentially misleading.”

Source : Facebook employees revolt over Zuckerberg’s stance on Trump | Financial Times

“Les images sont violentes, indignes, dramatiques. Elles n’auraient pas dû exister, encore moins sortir illégalement de la Préfecture de police et de l’hôpital pour être envoyées sur les réseaux sociaux.Mercredi dernier, le parquet de Paris a ouvert une enquête, confiée à l’IGPN, la police des polices. « Cette enquête a été ouverte du chef de violation du secret professionnel », précise une source judiciaire.Dans le collimateur de la justice, un ou plusieurs pompiers de la BSPP (Brigade de sapeurs-pompiers de Paris), un ou des policiers et du personnel soignant de l’AH-PH (Assistance publique – Hôpitaux de Paris)”.

Source : Enquête après la diffusion illégale de vidéos d’un homme empalé à Paris – Le Parisien

“Steam a récemment créé une petite polémique chez les masturbateurs les plus zélés en censurant des Visual Novel (mais si, ces fictions quasi-interactives en images fixes façon manga) qui comportaient des scènes de nudité ou, tout simplement, des nibards. Aujourd’hui, le magasin de Valve fait à nouveau parler de lui : il lui est en effet reproché d’abriter en son sein un jeu au contenu infâme qui devrait tout de suite être retiré de ses étagères. Infer Trust, une fondation caritative anglaise dont le but est de sensibiliser aux questions de sécurité liées à l’utilisation d’armes à feu, a en effet dénoncé le jeu Active Shooter qui se présente comme étant une simulation de school-shooting”

Source : Active Shooter, le school-shooting simulator qui fait scandale | NoFrag

«S’estimant être des «nice guys» ne recevant en retour aucune attention des filles, les «Incels» en concluent que le seul critère effectif de la séduction est le physique. Ce qui ouvre la voie à leur deuxième sujet de haine : les «chads», ces mecs beaux gosses et musclés qui auraient un injuste succès avec les filles. Dans leur jargon, l’équivalent féminin du «chad» est la «stacy», un couple auquel fait référence Minassian dans son post Facebook».

Source : l’An 2000 – Qui sont les « Incels », dont se revendique l’auteur présumé de la tuerie de Toronto ? – Libération.fr

«Pour Niall Ferguson, la période actuelle s’apparente à la Réforme, dont on vient de célébrer les 500 ans. Sans la révolution technologique de Gutenberg, le message de Luther n’aurait pas porté au-delà de quelques paroisses germaniques. En accélérant la diffusion des idées, l’invention de l’imprimerie a entraîné une polarisation de la société qui a conduit à la chasse aux « hérétiques » et aux guerres de religion. « La violence verbale est souvent le prélude à la violence réelle, souligne-t-il. Je ne vois pas dans l’histoire d’exemple où la polarisation atteigne une sorte de point d’équilibre. ». Pour l’historien, les monopoles actuels dans les technologies renforcent dangereusement les divisions sociales. « Nous devrions être plus inquiets que nous le sommes », dit-il. On est loin de ­l’Internet pacifique des visionnaires comme John Perry Barlow».

Source : « On est loin de ­l’Internet pacifique des visionnaires comme John Perry Barlow »

«Ces violences affectent la santé et la vie sociale des victimes, avec la même gravité que les autres formes de violences faites aux femmes. Elles n’ont rien de virtuel. Elles sont pourtant largement tolérées. C’est ce dont témoigne un testing inédit mené par le HCE et ses partenaires en juillet 2017 sur les principaux réseaux sociaux (Facebook, Twitter et Youtube) : 92% des contenus sexistes signalés (insultes, menaces de viols ou incitation à la haine) n’ont pas été supprimés par les plateformes, avec des écarts : 87 % pour Facebook, 89 % pour Twitter et 100% pour Youtube».

Source : Violences faites aux femmes en ligne : le HCE appelle à une véritable prise de conscience et action des géants du web et des pouvoirs publics – Haut Conseil à l’Egalité entre les femmes et les hommes

« Les faits de violence, au regard des décennies et des siècles précédents, n’ont jamais été aussi peu nombreux. De telle sorte, les chiffres de la violence meurtrière contredisent les peurs les plus irrationnelles suscitées par les événements spectaculaires.
Cela n’enlève rien au sérieux de la fusillade de Grasse. Cela ne diminue pas non plus les difficultés auxquelles nous nous confrontons pour comprendre le monde dans lequel nous évoluons ou nous projetons pour essayer d’envisager l’avenir avec confiance et sérénité.
Face à cette situation, la société est désarmée. Elle peut toutefois remettre ces types d’événements à leur place en cessant de glorifier les actes isolés de quelques personnes qui basculent dans la violence extrême ».

Source : « En ligne, des sites de fans célèbrent les auteurs de fusillades à l’école »

Regarder en continu d’innombrables photos et vidéos d’agressions, de meurtres, de viols, de pédopornographie… Tel est le travail des personnes qui modèrent les contenus publiés sur les différentes plates-formes Web. Le 30 décembre, deux anciens modérateurs de Microsoft ont porté plainte contre l’entreprise, l’accusant ne pas avoir fait le nécessaire en termes de soutien psychologique.

Source : Deux modérateurs souffrant de stress post-traumatique portent plainte contre Microsoft

© 2020 no-Flux

Theme by Anders NorenUp ↑