Mois : février 2016 (Page 3 of 4)

On an average day, more than 20 percent of the traffic to WIRED.com comes from a reader who is blocking our ads. We know that you come to our site primarily to read our content, but it’s important to be clear that advertising is how we keep WIRED going: paying the writers, editors, designers, engineers, and all the other staff that works so hard to create the stories you read and watch here.

Source : How WIRED Is Going to Handle Ad Blocking | WIRED

captcha

A federal judge said a woman is not entitled to compensation for time spent entering a single Captcha word to verify her identity when opening a Google email account.

Source : Courthouse News Service

Facebook ne manque pas d’imagination pour invalider une condamnation à son égard. Alors que, le 9 novembre 2015, le tribunal de première instance de Bruxelles a ordonné à l’entreprise d’arrêter de tracer les internautes belges non inscrits sur le réseau social, la firme californienne a décidé de faire appel : Facebook demande purement et simplement l’annulation de cette condamnation… sous prétexte que des termes anglophones ont été utilisés dans le jugement.

Source : En Belgique, Facebook digère mal les « cookies » de la justice

Les recherches, quel que soit le groupe, donnaient toujours les mêmes trente références qui pointaient vers des pages Web réelles de cette élection passée, seul l’ordre d’apparition de ces trente références variait.Les résultats ont été sans appel : la préférence des groupes allait dans le sens du rang du classement qui favorisait le candidat A ou le candidat B. Sympathie, confiance et intention de vote allaient dans le même sens.

Source : De l’influence de Google sur les résultats électoraux

La Cour de cassation n’a pas encore tranché cette question de présomption, mais il n’est pas exclu qu’elle considère que le mur Facebook est présumé public. En effet, même si l’utilisateur prend soin d’activer les paramètres de confidentialité mis à sa disposition par Facebook, afin de limiter l’accès à ses propos uniquement à ses « amis proches » qui sont en nombre restreint, rien n’empêche ces derniers de les répercuter à leurs propres « amis ». En d’autres termes, les paramètres de confidentialité permettent difficilement à l’utilisateur de maîtriser l’audience de ses propos.

N’est-ce pas le cas de tous les propos privés ?

Source : Les salariés peuvent-ils parler de leur employeur librement sur Facebook ?

« Older posts Newer posts »

© 2021 no-Flux

Theme by Anders NorenUp ↑