http://www.beaude.net/no-flux/wp-content/uploads/2021/01/racisme_haine_parler-skitch.jpg

“Et si l’exode passe aujourd’hui de plateforme en plateforme, où il est facile de constater quel contenu est publié, qu’en sera-t-il demain, quand ces groupes dangereux dont le danger pour la société n’est plus à prouver, s’organiseront sur des messageries chiffrées ? Amazon, Apple et Google pourront-ils affirmer qu’ils ne tolèrent pas un service qui ne peut pas modérer les propos de ses clients, quand, technologiquement, il est impossible de savoir ce que ses clients racontent ? On peut craindre, dans les semaines qui viennent, qu’il s’agisse d’un nouvel argument parlementaire pour amoindrir le chiffrement de ces outils, pourtant si précieux — comme cela revient parfois en Europe ou aux États-Unis.”

Source : Amazon débranche Parler, le réseau social d’extrême droite : trop tard ?