Étiquette : biais

recruiting automation

“The group created 500 computer models focused on specific job functions and locations. They taught each to recognize some 50,000 terms that showed up on past candidates’ resumes. The algorithms learned to assign little significance to skills that were common across IT applicants, such as the ability to write various computer codes, the people said. […] With the technology returning results almost at random, Amazon shut down the project.”

Source : Amazon scraps secret AI recruiting tool that showed bias against women | Reuters

Avant le jour des élections, les modèles prédictifs du New York Times affirmaient en effet que Hillary Clinton avait 84 % de chances de remporter l’élection présidentielle. Quand les premiers résultats ont été connus, les chances de la candidate Démocrate ont baissé… jusqu’à ce que Trump arrive à 93 % de chances d’être le prochain président. Le modèle prédictif a été assommé par la réalité et aucune data, aucune donnée, aucune statistique n’a été capable de l’anticiper.

Ces modèles prédictifs s’appuient aussi sur des sondages, beaucoup plus conventionnels, qui furent aussi incapables de prédire cette issue. C’est plutôt la candidature improbable de Trump qui est en cause. Et de ce point de vue, numérique ou pas, nous ne savons manifestement pas accueillir autant de nouveauté…

Source : Donald Trump président : la technologie a-t-elle aveuglé la presse américaine ? – Politique – Numerama

Il apparaît que les données de Google sont beaucoup moins efficaces pour prédire la course démocrate. Dans les caucus de l’Iowa et du Nevada, sur l’ensemble des recherches, une  majorité concernait Bernie Sanders. Dans les deux cas, Hillary Clinton a pourtant gagné d’une courte majorité. Même chose en Caroline du Sud, où il y a eu moins de recherches sur Mme Clinton que sur M. Sanders. « Les gens font plus de recherches sur Bernie Sanders que sur sa rivale, dans l’absolu », commente Seth Stephens-Davidowitz. Pour expliquer ces contre-exemples, il faut s’intéresser au profil des électeurs : Bernie Sanders séduit les jeunes, très à l’aise avec les nouvelles technologies. Hillary Clinton est populaire chez les démocrates plus âgés, qui passent moins de temps en ligne mais se déplacent plus pour voter.

Source : Google peut-il prédire les résultats des primaires aux Etats-Unis? | Big Browser

© 2022 no-Flux

Theme by Anders NorenUp ↑