Étiquette : manipulation (Page 2 of 13)

“There is the next frontier in political advertising: your personal location data, collected from apps you’ve downloaded that then take this sensitive information and sell it to third parties — including political campaigns. Love it or hate it, digital strategists see this location data as part of the future of political campaigns, as candidates and advocacy groups harness your personal whereabouts and leverage it to try to win your support. One campaign might know if you’ve passed by one of their lawn signs recently. Another might track whether you’ve been in a specific Catholic church in Dubuque, Iowa. Forces behind Trump, who three years ago said he considered data to be “overrated” in politics, are exploring this next iteration of digital campaign tools. And with the incumbent president’s vastly superior resources and innate appetite for digital experimentation, many leading Democrats are concerned that it is the GOP — not the digitally pioneering party of Barack Obama — that is mastering Silicon Valley’s tricks ahead of what’s expected to be the most expensive US presidential election ever.”

Source : How Trump allies are using your phone’s location to try and win your vote – Vox

“Un lecteur, Marc, nous signale qu’il s’agirait d’actes de groupuscules extrémistes qui utilisent en masse la fonction de rapport de bug d’Apple intégré à l’application qui finit par valider le changement « Je vous explique, L’Union Communiste Libertaire de Montreuil, c’est à dire les Black Blocks qui sévissent sur paname tous les samedis depuis un an, sont parvenue à modifier cette rue sur Apple Plan.”

Source : Plans instrumentalisé par des groupuscules pour changer des noms de rue (en France)

“Les plateformes en ligne, notamment dans les domaines de la location immobilière et de la restauration, prévoient la possibilité de déposer des commentaires, éventuellement de manière anonyme, censés offrir un retour d’expérience et éclairer la clientèle. Alors que ces avis déterminent souvent le choix, cette pratique peut être dévoyée car elle permet à des usagers mal intentionnés, voire à des concurrents, de s’exprimer pour tromper sciemment les internautes. Afin de renforcer la transparence et la loyauté en ligne et d’assurer l’honnêteté dans les relations commerciales, une piste d’amélioration souvent avancée serait d’imposer la publication du numéro IP de l’émetteur du commentaire à côté de l’avis.”

Source : Sandrine Le Feur : Question N° 23644 au Secrétariat d’état au numérique – NosDéputés.fr

“On a tous les deux grandi en lisant beaucoup de science-fiction, donc l’idée que la technologie est là pour nous aider plutôt que pour nous faire du mal fait partie de nos histoires à chacun. Mais on admettait que si les gens qui designent ces applis entendent faire de leur mieux, par contre, ils ne connaissent pas grand chose du comportement humain. Ce qui n’est de la faute de personne : si vous voulez apprendre à faire des logiciels, vous devenez ingénieur, si vous voulez apprendre sur le comportement humain, vous faites des sciences comportementales. On s’est donc demandé ce qu’on pouvait faire pour que ces applis soient plus persuasives, et pour y injecter nos connaissances. Que se passe-t-il dans nos têtes ? Pourquoi certaines addictions se forment et d’autres non ? On voyait que les gens voulaient utiliser ces applis, grandir, changer, être une meilleure version d’eux-mêmes, on voulait permettre ce succès, et notre petite contribution était de rendre ces applis plus puissantes.”

Source : « Le recours aux techonologies de la persuasion ne va faire qu’augmenter »

“A Facebook spokesman said: “We don’t believe that it’s an appropriate role for us to referee political debates. Nor do we think it would be appropriate to prevent a politician’s speech from reaching its audience and being subject to public debate and scrutiny.”
Facebook’s decision comes as the rival service TikTok takes the opposite stance. In a blogpost, the social network, whose reported 500 million users would make it the largest in the world not owned by Facebook, made clear it would not be hosting any political adverts.”

Source : Facebook exempts political ads from ban on making false claims | Technology | The Guardian

anti-captcha

“100% of captchas are solved by human workers from around the world. This is why by using our service you help thousands of people to feed themselves and their families. An average worker makes about $100 per month which is a very good salary in such countries like India, Pakistan, Vietnam and others. With your help they now have a choice between working in polluted industries and working in front of a computer.”

Source : Anti Captcha: captcha solving service. Bypass reCAPTCHA, FunCaptcha, image captcha.

“We present a method for detecting one very popular Photoshop manipulation — image warping applied to human faces — using a model trained entirely using fake images that were automatically generated by scripting Photoshop itself. We show that our model outperforms humans at the task of recognizing manipulated images, can predict the specific location of edits, and in some cases can be used to « undo » a manipulation to reconstruct the original, unedited image.”

Source : Detecting Photoshopped Faces by Scripting Photoshop

J’ai peu de mots pour qualifier cet acte d’une rare stupidité. « Top of Images » participe de la manipulation des imaginaires propre à la publicité, mais en se livrant de surcroit à un détournement de l’un des biens communs les plus précieux du monde contemporain : Wikipédia.

Photos du post de Mike Dickison (@adzebill), dont le thread mérite d’être parcouru, en plus de celui de .

Cet acte participe de ces choses en apparences insignifiantes, qui dégradent pourtant chaque jour un peu plus les biens communs au profit de quelques intérêts particuliers, étend insidieusement la publicité à toutes les sphères de nos existences et révèlent le cynisme et la manifeste incompréhension du monde contemporain de ceux qui se croient à ce point au-dessus de tout.

Comment concevoir tout le processus qui a conduit une telle marque à s’engager dans une manipulation de la sorte, sans la moindre alerte, sans la moindre personne pour dire : « mais on a tout à perdre à faire cela, cela ne peut pas fonctionner, tôt ou tard, cela se saura, et on perdra bien plus que ce que nous pouvons y gagner ». Non, manifestement, personne n’a alerté cette marque prestigieuse de ce à quoi elle s’exposait. Au contraire, ses promoteurs étaient fiers de leur acte, telle une victoire sur les communs, un signe de leur supériorité à déconstruire les imaginaires collectifs à leur seul profit.

‘“Our mission is to expand our frontiers so that our consumers can overcome their limits. With the ‘Top of Images’ project, we achieved our positioning and placed our products in a fully contextualized manner as items that go hand in hand with these destinations, » explained Fabricio Luzzi, CEO of The North Face Brazil in a statement. According to the agency, the biggest obstacle of the campaign was updating the photos without attracting attention of Wikipedia moderators to sustain the brand’s presence for as long as possible, as site editors could change them at any time.’

À présent, The North Face a le privilège de faire partie des rares entreprises à s’être livrées à ce type de pratique et à une description de leur marque dont il n’est pas certain que The North Face en sorte grandie.

Source : The North Face used Wikipedia to climb to the top of Google search results | AdAge

« Older posts Newer posts »

© 2021 no-Flux

Theme by Anders NorenUp ↑