Étiquette : post-truth (Page 2 of 2)

« La fragilité des éléments des internautes de 4chan et une certaine évidence n’empêchent pas les proches de Trump de confirmer la théorie des trolls. Des médias pro-Trump, du Gateway Pundit à Breitbart News, reprennent les éléments des internautes en insinuant bien sûr que les médias se sont laissés bernés par les forums. Breitbart va jusqu’à avoir l’outrecuidance d’écrire que le document représente l’apogée de la désinformation. Le média de propagande russe Russia Today y va aussi de son analyse, expliquant que c’est bel et bien 4chan qui a tout inventé et reprend les mots de Trump, Wikileaks et les diplomates russes pour appuyer sa version ».

Source : Complot dans le complot : 4chan tente de revendiquer le rapport explosif sur Trump – Politique – Numerama

Nous vivons désormais dans des environnements de moins en moins dangereux, de plus en plus pacifiés, mais notre cerveau nous force toujours à détecter le moindre signal d’alarme, parce que, depuis des millions d’années, cette stratégie de l’amalgame lui a été bien plus profitable que la subtilité du peut-être, il faudrait voir, si, réellement et au-delà de tout doute raisonnable, il y a vraiment du feu au pied de cette fumée.
À ne pas oublier: nous sommes les descendants de singes flippés des brins d’herbe agités par le vent, car il n’aura fallu qu’une seule hyène surgissant des broussailles pour que leurs sceptiques et flegmatiques acolytes soient rayés de la carte. Aujourd’hui, le vert est la couleur dont l’œil humain détecte le plus de nuances et nous sommes toujours génétiquement prédisposés à préférer une idée reçue qu’un fait patiemment solidifié par un difficile, pénible et souvent décourageant amoncellement de preuves exigeant d’exploiter des capacités mentales littéralement contre-intuitives.

Source : Pourquoi s’offusquer de la post-vérité? C’est le mode par défaut de notre cerveau | Slate.fr

Comme le rappellait Benjamin Herold le meilleur antidote à la gratuité de l’information en ligne (mais je rajouterais à la course au buzz que l’on retrouve partout, y compris dans les sites – et les journaux – “sérieux”) est une culture de la pensée critique. C’est également ce que rappelle “Evaluating Information: The Cornerstone of Civic Online Reasoning” paru voilà déjà 5 ans.

Source : L’esprit critique, c’est tellement old-school | Freakonometrics

On est entré dans l’ère post-bistrot plutôt que post-vérité. Les réseaux sociaux ne changent que l’excitation et la résonance de la conversation publique. Ils ne font pas l’opinion, ils la cherchent pour la suivre. Ils rassemblent les mêmes sans risque d’un débat avec les autres. Ils ne démocratisent que séparément, chaque groupe pour lui-même. Ils n’influencent les choix politiques que lorsque ceux-ci sont près de vaciller.

Source : On est entré dans l’ère post-bistrot plutôt que post-vérité – Le Temps

Il s’agit «d’affaiblir l’immunité morale face à la propagande» ainsi que «réduire la confiance dans les sources du savoir» des sociétés occidentales. «Avec des médias traditionnels, les réseaux sociaux, des SMS et des trolls, la Russie, comme l’Etat islamique, tente de décrédibiliser les processus démocratiques», ajoute Janis Sarts. Dès 2011, l’analyste norvégien Tor Bukkvoll décrivait une «réponse technologique asymétrique» élaborée par Moscou après la prise de conscience d’un retard militaire trop important sur l’Occident. En 2006, Vladimir Poutine déclarait devant le parlement russe qu’il fallait penser les conflits en termes de «supériorité intellectuelle», de façon «asymétrique» et «moins coûteuse».

Source : Désinformation, l’offensive russe – Le Temps

News Feed FYI: Addressing Hoaxes and Fake News

« We believe providing more context can help people decide for themselves what to trust and what to share. We’ve started a program to work with third-party fact checking organizations that are signatories of Poynter’s International Fact Checking Code of Principles. We’ll use the reports from our community, along with other signals, to send stories to these organizations. If the fact checking organizations identify a story as fake, it will get flagged as disputed and there will be a link to the corresponding article explaining why. Stories that have been disputed may also appear lower in News Feed.

Source : News Feed FYI: Addressing Hoaxes and Fake News | Facebook Newsroom

Newer posts »

© 2022 no-Flux

Theme by Anders NorenUp ↑