Étiquette : prospective

Capture d'écran du film The Social Dilemma

“Quand les universitaires s’engagent dans la critique, ils donnent plus d’autorité à ces récits. Quand McKinsey estime que 60 % des professions auront 1/3 de leurs activités automatisées par l’IA, la firme de consulting vend son baratin, la peur qui va avec et tente de faire croire aux dirigeants d’entreprises que leur environnement va radicalement se transformer. Quand l’AI Now Institute cite ce rapport comme une source crédible et affirme que les décideurs politiques devraient le prendre au sérieux et investir de l’argent pour mieux comprendre les problèmes que cela pourrait générer, cela pose un problème, car cette source n’est pas crédible. Au final, l’AI Now Institute rend ces élucubrations plus crédibles qu’elles ne le sont !, affirme Vinsel.”

Source : L’illusion de l’innovation… et l’illusion de sa critique | InternetActu.net

L’impact environnemental « potentiellement catastrophique » du véhicule autonome

“Sauf qu’en rendant les déplacements plus attrayants, relève le rapport, le véhicule autonome fait courir le risque de plusieurs « effets rebonds », lorsque l’amélioration de l’efficacité énergétique d’un procédé entraîne une augmentation de la consommation d’énergie plutôt que sa réduction.
Premier effet rebond : l’augmentation des distances parcourues. Renault présente son prototype comme un « salon roulant ». Le véhicule autonome promet en effet d’être un espace de vie où l’on peut à la fois travailler grâce à la technologie embarquée, échanger avec des amis ou se reposer. Deuxième effet, lié au premier, l’étalement urbain : un transport plus agréable, reposant ou productif pourrait inciter les ménages à s’installer plus loin de leur lieu de travail. Troisième effet, lors d’une course ou d’autres activités, il risque d’inciter les usagers à laisser rouler leur véhicule à vide pour éviter de payer une place de stationnement ou faute de parking libre. Parmi les autres effets, il pourrait augmenter les livraisons (et les achats en ligne) en abaissant les coûts ou encore concurrencer les transports en commun et fragiliser leur modèle économique.”

Source : L’impact environnemental « potentiellement catastrophique » du véhicule autonome

“The Selfish Ledger positions Google as the solver of the world’s most intractable problems, fueled by a distressingly intimate degree of personal information from every user and an ease with guiding the behavior of entire populations. There’s nothing to suggest that this is anything more than a thought exercise inside Google, initiated by an influential executive. But it does provide an illuminating insight into the types of conversations going on within the company that is already the world’s most prolific personal data collector.”

Source : Google’s Selfish Ledger is an unsettling vision of Silicon Valley social engineering – The Verge

«Pour Pierre-Henri Tavoillot, président du Collège de philosophie et professeur à la Sorbonne, « sans acceptation sociale, tous les progrès technologiques ne seront pas saisis, même quand ils entraînent un gain par ailleurs ». Attachés comme nous le sommes aux relations humaines, avons-nous envie d’aller dans des restaurants sans serveurs, des supermarchés sans employés ou de regarder un match de football arbitré par la seule vidéo ? Dans le cas du foot, par exemple, « les règles le permettent, mais c’est un sport voyou où ce qui nous intéresse aussi, c’est de pouvoir dire que l’arbitre est nul, que tel joueur a fauté. Un monde complètement rationnel serait d’un ennui total », analyse le philosophe».

Source : Intelligence artificielle : ces emplois qui résistent à la machine

«Chaque époque a connu ses propres oracles, raconte Nicolas Nova, professeur à la Haute Ecole d’art et de design à Genève et cofondateur du Near Future Laboratory, agence spécialisée dans la prospective et l’innovation. Depuis la fin de la Deuxième Guerre mondiale, il y a une constitution d’un corps de métier, plus rationnel, qui se consacre à ces questions»

Source : Les techno-prophètes sont parmi nous – Le Temps

The bottom line is that for all of the hype about the novelty of today’s virtual reality systems, one has only to look back at VR’s more than 60 year history or the more recent history of 3D television for a brief reality check. While virtual reality and its cousin augmented reality are likely to make inroads in the workplace as enterprise tools, it is highly unlikely that 2016 will be the year that everyone begins living in their own virtual world.

Source : Remember 3D TV? Why 2016 Will Not Be The Year of Virtual Reality – Forbes

© 2021 no-Flux

Theme by Anders NorenUp ↑