Étiquette : sociology

«Les prétentions à la suzeraineté de ces plates-formes, pour reprendre la formule de Alain Supiot (2) dans Gouverner par les nombres, doit être combattue par la souveraineté des États (comme le fait le RGPD) pour contraindre ces plates-formes à remettre dans le domaine public toutes les données et traces qui sont à leur disposition, données produites par le public et qui méritent d’être reprises, traitées et contrôlées par des organismes scientifiques publics avant d’être mises à disposition des chercheurs dans des conditions précises comme c’est le cas pour les recensements (et donc avec des limites). Les principes de la science ouverte risquent fort de rester des vœux pieux si on ne s’attaque pas dès maintenant à cette prédation des données par l’oligopole de l’attention que constituent les GAFAMT» – Dominique Boullier.

Source : Facebook et la recherche : le « quasi État » | InternetActu.net

How much of our choice of profession depends on who our parents are? Parents pass on their genes, set an example, provide opportunities, and give advice to either aim for or steer clear of their own lines of work. In the end, do their children end up in the same type of job? Do siblings choose the same occupation? And is this more or less true for different professions ?

Source : Do jobs run in families? | Blog | Research at Facebook

A new study by the sociologist Sharon Zukin—known for her earlier work on lofts, artists, and gentrification—along with Scarlett Lindeman and Laurie Hurson of the City University of New York, sheds new light on the connection between gentrification, restaurants, and race. The study examines this nexus by using Yelp reviews of restaurants in two rapidly gentrifying Brooklyn neighborhoods with very different populations: Greenpoint and Bedford-Stuyvesant, or Bed-Stuy.

Source : Gentrification Through the Eyes of Yelp Reviewers – The Atlantic

Dans ce cadre conceptuel renouvelé privilégiant le continuum entre technique et culture plutôt que l’opposition binaire entre mythe et réalité, il nous faut considérer les digital natives comme une figure performative, un être de papier qui fait agir et qui par-là se trouve doté d’une existence empirique.

Source : Les digital natives existent-ils ? | InaGlobal

© 2021 no-Flux

Theme by Anders NorenUp ↑