Étiquette : Twitter (Page 2 of 7)

alt net alt right

“But the rest of the world doesn’t even need to clamp down on the alternative web to relegate it to irrelevancy. The reason why these echo chambers are mostly ghost towns, Squirrell says, is that they deprive posters of the one thing that many of them crave: attention. “A huge amount of the culture that these people have is that they want to trigger as many people as possible,” he says. And to do that, you’re better off on the real internet. “If you want to produce something that will eventually get out into the world, 4chan is the place to do it,” Squirrel says.”

Source : The wheels are falling off the alt-right’s version of the internet | WIRED UK

Twitter

“Cette affaire, comme beaucoup d’autres, illustre une nouvelle fois la difficulté qu’a Twitter à modérer son réseau social. Malgré les avalanches d’annonces ces dernières années visant à faire de cette plate-forme un espace de discussion plus « sain », Twitter a échoué à supprimer une menace de mort signalée par la personne ciblée – et n’a réagi que lorsque l’auteur de ce message a fait les gros titres. Malgré les efforts annoncés par Twitter, les messages de haine, les menaces et le harcèlement parviennent à subsister sur le réseau social.”

Source : Colis piégés aux Etats-Unis : Twitter s’excuse d’avoir laissé en ligne des menaces du suspect

Twitter Sold Data Access to Cambridge Analytica-Linked Researcher

Cela remonte à avril, mais cela m’avait échappé…

“Twitter sold data access to the Cambridge University academic who also obtained millions of Facebook users’ information that was later passed to a political consulting firm without the users’ consent. Aleksandr Kogan, who created a personality quiz on Facebook to harvest information later used by Cambridge Analytica, established his own commercial enterprise, Global Science Research (GSR). That firm was granted access to large-scale public Twitter data, covering months of posts, for one day in 2015, according to Twitter.”

Source : Twitter Sold Data Access to Cambridge Analytica-Linked Researcher – Bloomberg


“Elon Musk reached a deal with the S.E.C. on Saturday night to resolve securities fraud charges tied to his bid to take Tesla private. The deal requires him to step aside as the automaker’s chairman for three years — though he can remain C.E.O. — and pay a $20 million fine. Tesla must also name two independent directors and monitor Mr. Musk’s communications with investors.”

Source : DealBook Briefing: The S.E.C. Can’t Change Elon Musk – The New York Times

“A l’instar des partis politiques, qui utilisent les Big Data issus des réseaux sociaux pour analyser les opinions de leurs concitoyens, nous avons souhaité pour cette présidentielle mettre les outils de la recherche à disposition des citoyens via ce « macroscope politique ». A l’ère du numérique, ce rééquilibrage dans l’utilisation des outils du Big Data est à notre sens indispensable pour préserver un accès démocratique à l’information”.

Source : Le Politoscope | Politoscope

“Lors d’une audition devant le Sénat américain, le 5 septembre, le PDG de Twitter, Jack Dorsey, a fait un premier pas timide en direction d’un changement structurel, reconnaissant qu’il était temps d’examiner les « incitations fondamentales » proposées aux utilisateurs des réseaux sociaux. Mais ni Google ni Facebook – qui a fait de la mesure de « l’engagement » un chiffre-clé de son argumentaire publicitaire – ne semblent prêts à remettre leurs modèles en question”.

Source : La très problématique modération des réseaux sociaux

“Dans l’un de ses messages publiés le 28 août, Donald Trump menace directement Google : « Cette situation est très grave, et nous allons nous en occuper. » Le 5 septembre, le PDG de Twitter, Jack Dorsey, est convoqué par la majorité républicaine devant une commission du Congrès, où il sera interrogé sur les règles de modération de son réseau social — la majeure partie des questions de la droite devrait concerner la prétendue « censure » visant les conservateurs”.

Source : Donald Trump accuse Twitter et Google actualités de « censure »

“Once, the Internet was fun. It’s time to move on. We’ve built up archives of our past selves online over the years — tweets, social media, message-board posts, live journals or, ahem, deadjournals. And, increasingly, those past selves have become liabilities. Multiple professional baseball players have now apologized for ugly old tweets containing racist and anti-gay slurs. The tweets, written while they were teens, resurfaced online”.

Source : How do I delete my old tweets? Here’s a step-by-step guide. – The Washington Post

“Ce compte, dont l’activité frénétique peut faire penser à celle d’un robot, semble bien tenu par un humain, une humaine en l’occurrence : contactée, l’auteure explique consacrer beaucoup de temps à son activité sur Twitter, et notamment à relayer des informations issues d’autres comptes.
Une vérification plus poussée de son activité et de ses échanges tend à confirmer qu’il s’agit bien d’une personne réelle et non d’un robot ou d’un espion russe. On obtiendra la même réponse en se penchant sur plusieurs possesseurs de compte, souvent « fiers », d’ailleurs, du rythme de leurs retweets, là encore, en général plusieurs centaines par jour”.

Source : L’impossible quête des « bots russes » de l’affaire Benalla

Twitter va exiger des nouveaux inscrits qu’ils fournissent une adresse e-mail ou un numéro de téléphone valide.

“Selon la plate-forme, qui a testé en amont le procédé, cela permettrait d’empêcher la création de plus de 50 000 comptes par jour. Si un compte déjà créé est suspecté par Twitter d’être un « bot » malveillant après sa création, la plate-forme pourra également demander à son propriétaire un numéro de téléphone ou une adresse e-mail. Tant qu’il n’aura pas fourni ces éléments, le compte sera en quelque sorte invisibilisé. S’il est abonné à un autre utilisateur, il ne sera pas pris en compte dans le nombre d’abonnés de ce dernier. S’il a retweeté l’un de ses messages, même chose : le retweet ne sera pas comptabilisé. Pour Twitter, cela permettrait d’empêcher que des « bots » se suivent entre eux, faisant ainsi gonfler de manière artificielle leur nombre d’abonnés pour « booster leur crédibilité »”.

Source : Twitter veut rendre la création de « bots » malveillants plus complexe

« Older posts Newer posts »

© 2021 no-Flux

Theme by Anders NorenUp ↑