Introduction à l’épistémologie du numérique

Professeur Boris Beaude - Premier assistant Dr. Nicolas Baya-Laffite
UNIL - Master en humanités numériques & Sciences sociales

Objectif

Ce cours vise à présenter et contextualiser les principaux concepts relatifs au numérique, en proposant d’inscrire les enjeux contemporains du numérique dans une perspective élargie susceptible de mieux éclairer les conditions de leur émergence, leurs actualités et leurs potentialités.

Contenu

Cet enseignement présente les enjeux contemporains relatifs au numérique en les inscrivant dans une perspective scientifique et historique susceptible de mieux en identifier la genèse, les potentialités et les limites.

En particulier, cet enseignement propose une relecture des enjeux relatifs à la quantification, au positivisme, au réductionnisme ou à la physique sociale, afin de rendre plus lisible la puissance de leur réactivation avec les technologies contemporaines du numérique.

La convergence de l’informatique et de la télécommunication, et le déploiement progressif de dispositifs techniques qui renouvellent significativement les médiations, ont effectivement transformé notre rapport à l’information, à son traitement, à sa visualisation, à son intelligibilité et à sa communication, ce qui exige de mieux comprendre les fondements de ce changement, tout en clarifiant les notions qui lui sont souvent associées (big data, distant reading, machine learning, black box, filter bubble,…).

Cet enseignement questionne ainsi notre capacité à saisir en quoi le numérique constitue un moment particulier des conditions pratiques de l’intelligibilité, en soulignant systématiquement les contextes spécifiques de ses usages, jamais neutres, toujours sociaux et de plus en plus politiques.

Plan des séances

- Séance 1 - 23.09.19 - Introduction - Les sciences humaines et sociales à l’épreuve du numérique.

A. Changer de société

Le numérique change nos espaces, nos pratiques et nos sociétés.
- Séance 2 - 30.10.19 - L’espace (interaction, synchorisation, synchronisation…).
- Séance 3 - 07.10.19 - Les pratiques (individualisation, virtualités, gratuité…).
- Séance 4 - 14.10.19 - La société (cybernétique, cyberculture, black box society, gouvernance algorithmique…).

B. Changer de pratiques scientifiques

Le numérique change nos moyens d’observer les pratiques.
- Séance 5 - 21.10.19 - La trace, la donnée, la source.
- Séance 6 - 28.10.19 - Humanités & Méthodes numériques.
- semaine intercalaire
- Séance 7 - 11.11.19 - Sociologies numériques.

C. Changer de science

Le numérique change nos moyens de comprendre les pratiques.
- Séance 8 - 18.11.19 - Big Data et théories (correlations) & Social physics et positivisme.
- Séance 9 - 25.11.19 - Présentations des sujets et des plans (rendu final).
- Séance 10 - 02.11.19 - Coexister avec nos artifices.
- Séance 11 - 9.11.19 - Singularité et intelligence articifielle.

- Séance 12 - 16.11.19 - Conclusion - Le numérique à l’épreuve des sciences humaines et sociales

Slides

S 1

Séances 1

S 2-3-4

Séances 2, 3 & 4

S 5

Séance 5

S 6-7-8

Séances 6, 7

S 10-11

Séances 8

S 10

Séance 10

S 13

Séance 11

Bibliographie

Bibliographie générale

* Beaude, Boris. "(re)Médiations numériques et perturbations des sciences sociales contemporaines." Sociologie et sociétés, volume 49, number 2, fall 2017, p. 83–111 (toutes les séances).
* Beaude, Boris. 2012. Internet. Changer l'espace, changer la société, FYP (S.2/3/4).
* Beaude, Boris. 2015. « Spatialités algorithmiques », dans Severo M. et Romele A (dir.), Traces numériques et territoires, Les débats du numérique, Presses des Mines, pp 133-160. (S.5/8).
* Boullier, Dominique. 2016. Sociologie du numérique, Armand Colin (S.7/8).
* Cardon, Dominique. 2015. A quoi rêvent les algorithmes, Seuil (S.7/8/12).
* Krivine, Hubert. 2018. Comprendre sans prévoir, prévoir sans comprendre, Cassini (S. 10).
* Jensen, Pablo. 2018. Pourquoi la société ne se laisse pas mettre en équations, Seuil (S.8/10/11).
* Vinck, Dominique. 2016. Introduction aux humanités numériques, Le Cavalier Bleu (S.6/8).

Bibliographie spécialisée

* Adorno, Théodor. 1969. « Du rapport entre la théorie et l'empirie en sociologie », in L’Homme et la société, 13, 1, traduit par Sibaja Steichens R., pp 127‑133 (S.14).
* Anderson, Chris. 2008. "The end of theory", in Wired, 23 juin 2008 (S.10).
Barnes, Trevor J. 2013. "Big data, little history", in Dialogues in Human Geography, 3, 3, pp 297–302.
* Baya-Laffite, Nicolas, Boris Beaude, et Jérémie Garrigues. « Le deep learning au service de la prédiction de l’orientation sexuelle dans l’espace public. Déconstruction d’une alerte ambiguë », Réseaux, vol. 211, no. 5, 2018, pp. 137-172.
* Baya-Laffite, Nicolas et Jean-Philippe Cointet. 2014. « Cartographier la trajectoire de l’adaptation dans l'espace des négociations sur le climat », in Réseaux, vol.6, n° 188, p. 159–198. DOI 10.3917/res.188.0159 (S.7).
* Beaude, Boris. 2015. « Spatialités algorithmiques », in Severo M. et Romele A (dir.), Traces numériques et territoires, Les débats du numérique, Presses des Mines, pp 133-160 (S.5).
Boullier, Dominique. 2015. « Les sciences sociales face aux traces du big data », in Revue française de science politique, vol. 65, n° 5, p. 805–828.
* boyd, danah et Kate Crawford. 2012. "Critical questions for big data", in Information, Communication & Society, vol. 15, n°5, pp 662–679 (S.10).
Cardon, Dominique. 2013. « Dans l'esprit du PageRank. Une enquête sur l'algorithme de Google », in Réseaux, n° 177, p. 63-95.
Comte, Auguste. 1995 (1842). Discours sur l'esprit positif. Paris : Librairie philosophique J. Vrin.
Deleuze, Gilles. 1990. "Post-scriptum sur les sociétés de contrôle", in Pourparlers, Paris : Editions de Minuit, pp 240-247.
Desrosières Alain. 1995. « Classer et mesurer : les deux faces de l'argument statistique », in Réseaux, vol. 13, n°71, pp 11‑29.
Dodge, Martin et Rob Kitchin. 2005. "Code and the Transduction of Space". in Annals of the Association of American Geographers, vol. 95, n°1, pp 162–180.
* Latour, Bruno. 2010. "Tarde’s idea of quantification", in Candea, Matei (éd.), The Social After Gabriel Tarde: Debates and Assessments. London : Routledge. p. 145–162 (S.11).
Lazer, David et al. 2009. "Computational Social Science », in Science, 323, 5915, pp 721–723.
* Lazer, David et al. 2014. "Big data. The parable of Google Flu: traps in big data analysis", in Science, 343, 6176, pp 1203–1205 (S.10).
Lessig, Lawrence. 2000. "Code Is Law", in Harvard Magazine, 1 janvier 2000. 
Mayer-Schonberger, Victor et Kenneth Cukier. 2013. Big Data : A Revolution That Will Transform How We Live Work and Think. Boston : Houghton Mifflin Harcourt.
* Marres, Noortje. 2017. Digital Sociology: The Reinvention of Social Research. Cambridge : Polity Press (intro. S.8).
McLuhan, Marshall. 1969, "An Interview with Marshall McLuhan", in Playboy, mars 1969.
* Moretti, Franco. 2015. « L’opérationnalisation » ou, du rôle de la mesure dans la théorie littéraire moderne, in Critique. vol. 8, n° 819-820, p. 712–734 (S.6).
* Pentland, Alex. 2014. Social Physics: How Good Ideas Spread-The Lessons from a New Science. New York : The Penguin Press (intro. S.11).
Rouvroy, Antoinette et Thomas Berns. 2013. « Gouvernementalité algorithmique et perspectives d’émancipation », in Réseaux, vol. 1, n°177, pp 163–196.
Ruppert, Evelyn. 2013. "Rethinking empirical social sciences », in Dialogues in Human Geography, vol. 3, n°3, pp 268–273.
Savage, Mike et Roger Burrows. 2007. "The Coming Crisis of Empirical Sociology". in Sociology. vol. 41, n° 5, p. 885–899. 
Tarde, Gabriel, 2001 (1890), Les lois de l'imitation. Paris : Les empêcheurs de penser en rond.
Turing, Alan. 1950, "Computing Machinery and Intelligence", in Mind: A Quaterly Review of Psychology and Philosophy, vol. 59, n°236, p. 433‑460.
Turner, Fred. 2006, From Counterculture to Cyberculture. Chicago : The University of Chicago Press.
Venturini, Tomaso, Nicolas Baya Laffite, Jean-Philippe Cointet et al. 2014. "Three maps and three misunderstandings: A digital mapping of climate diplomacy", in Big Data & Society, vol. 1, n°2, pp 1‑19.
* Venturini, Tommaso, Dominique Cardon et Jean-Philippe Cointet. 2014. "Méthodes digitales. Approches quali/quanti des données numériques", in Réseaux. 2014. vol. 6, n° 188, p. 9–21 (S.8).
Wiener, Norbert, 1950, The human use of human beings: cybernetics and society. Da Capo Press.

* lecture vivement conseillée dans le cadre de cet enseignement 

Bibliographie approfondie

Livres

Barats, Catherine (dir.). 2016. Manuel d'analyse du web, Paris : Armand Colin. 
Burdick Anne et al. 2012. Digital_Humanities, MIT Press, 2012.
Desrosières, Alain. 2008. Gouverner par les nombres. Presses de l'Ecole des mines.
Ganascia, Jean-Gabriel. 2009. Voir et pouvoir : qui nous surveille ?, Édition le Pommier.
Gold, Matthew. 2012. Debates in the Digital Humanities. University of Minnesota Press.
Lessig, Lawrence. 1999. Code and other laws of cyberspace. Basic Books.
Lévy, Jacques. 1999. Le tournant géographique. Belin.
Mitchell, William J. 1996. City of bits: space, place, and the infobahn. The MIT Press.
Moretti, Franco. 2005. Graphs, Maps, Trees, Verso Books.
Pasquale, Frank. 2015. The Black Box Society: The Secret Algorithms That Control Money and Information. Harvard University Press.
Rogers, Richard. 2013. Digital Methods. MIT Press.
Schreibman Susan., Ray Siemens et John Unsworth. 2008. A Companion to Digital Humanities. Wiley.
Schreibman Susan, Ray Siemens et John Unsworth. 2015.  A New Companion to Digital Humanities. Wiley.

Articles

Dacos, Marin. 2011. Manifeste des Digital humanities, ThatCamp Paris 2010, 26 mars 2011.
Ginsberg, Jeremy et al. 2009. "Detecting influenza epidemics using search engine query data". Nature, 457, 7232, pp 1012–1014.
Ioannidis, John P A. 2005. "Why Most Published Research Findings Are False". PLoS Medicine, 2, 8, e124.
Kitchin, Rob. 2013. "Big data and human geography: Opportunities, challenges and risks". Dialogues in Human Geography, 3, 3, pp 262–267.
Lussault, Michel & Stock, Mathis. 2010. "Doing with space: towards a pragmatics of space". Social Geography, 5, 1, pp 11–19.
Merzeau, Louise. 2013. « L'intelligence des traces ». Intellectica, 1, 59, p.115–135.
de Montjoye, Yves-Alexandre et al. 2015. "Unique in the shopping mall: On the reidentifiability of credit card metadata". Science, 347, 6221, pp 536– 539.
Plantin, Jean-Christophe & Monnoyer-Smith, Laurence. 2014. « Ouvrir la boîte à outils de la recherche numérique. Trois cas de redistribution de méthodes ». tic&société, 7, 2.
Ramsay S., Rockwell G. 2012. « Developing Things: Notes toward an Epistemology of Building in the Digital Humanities », dans Gold M.K., Klein L.F. (dirs.), Debates in the Digital Humanities, pp 75‑84.
Song, Chaoming et al. 2010. « Limits of Predictability in Human Mobility ». Science, 327, 5968, pp 1018–1021.

Evaluation

Cet enseignement est validé en fin de semestre par la remise d’un document de 20 000 signes, accompagné d’une bibliographie de 3000 signes (+/- 10%).
Ce document doit exploiter l’ensemble des séances, en s’appuyant sur une problématique d’actualité.
Le sujet peut être choisi librement et doit être validé par les enseignants au plus tard à la neuvième séance, lors de laquelle une présentation du projet sera présentée (sensiblement 3 minutes par personne).

Exemples de sujets :
- Alpha Go est-il un joueur de Go ?
- Peut-on archiver un site Internet ?
- Qui conduit une Google Car ?
- Peut-on prévoir le crime ?

Ce cours étant essentiellement théorique et introductif, ce rendu n'est pas un mémoire et ne doit pas faire l'objet d'une recherche approfondie sur le sujet. Il doit au contraire exploiter au mieux le contenu des séances et les ressources bibliographiques proposées.

La qualité du travail dépendra des critères suivants :
- Qualité de la problématique (relation entre pratiques sociales, technologies numériques et pratiques scientifiques).
- Qualité du plan (présentation du sujet, enjeux pour les sciences humaines et sociales, enjeux pour la société).
- Qualité de l'argumentation (exemples utilisés, articulation entre les exemples et la démonstration proposée).
- Qualité des illustrations (relation à la problématique, complément de l'argumentation, source).
- Mobilisation des notions et des approches abordées lors des séances (dont la capacité à distinguer les enjeux relatifs aux parties A, B et C).
- Qualité de la bibliographie (qualité des références proposées, utilisation appropriée dans le texte, respect d'une norme bibliographique).
- Qualité de la rédaction.
- Respect du nombre de signes.

Les documents pourront être créés tout au long du semestre sur la plateforme Wordpress dédiée et devront être validés pour le 6 janvier 2020 à 17h au plus tard.

Consignes de rédaction du rendu de fin de semestre sur le Wordpress

Exemple d'évaluation

IEN Eval