Étiquette : fake (Page 2 of 4)

Sénateur de Virginie Mark Warner

“Est-ce que les Etats-Unis ont repéré, durant la campagne actuelle pour les élections de mi-mandat, une activité de propagande étrangère semblable à celle de 2016 ? Il y a encore de l’activité. Cela n’est pas forcément pour appeler directement à voter pour le candidat X ou le candidat Y, mais ils essaient encore de diviser les Américains sur les questions sociales, de race… parce que ça marche, et cela ne coûte pas cher : si vous additionnez tout ce qu’ils ont dépensé pour interférer dans l’élection américaine et en Europe, cela coûte moins qu’un avion de combat F-35. C’est un sujet dont l’Occident doit prendre conscience.”

Source : La propagande numérique de la Russie « a coûté moins cher qu’un avion F-35 »

Russian woman bleaching manspreaders

“EU versus Disinformation, a site that specializes in dissecting pro-Kremlin disinformation, reports that In The Now is Kremlin-owned. “In The Now successfully brings elements of Russia’s ongoing disinformation campaign to large international audiences,” the site says. “The majority of those who are targeted will not suspect that what they see and share is in fact Russian state propaganda.””

Source : Viral video of Russian woman bleaching manspreaders was anti-feminist propaganda – The Verge

“The going rate for having an Amazon employee delete negative reviews is about $300 per review, according to people familiar with the practice. Brokers usually demand a five-review minimum, meaning that sellers typically must pay at least $1,500 for the service, the people said […].
One Chinese Amazon seller said competition on the website had become so heated that he is tempted to use illicit tactics to gain an edge. “If I don’t do bad things, I will die,” he said of his business”.

Source : Amazon Investigates Employees Leaking Data for Bribes – WSJ

Publiée par Mark Zuckerberg sur Mercredi 12 septembre 2018

“One advantage Facebook has is that we have a principle that you must use your real identity. This means we have a clear notion of what’s an authentic account. This is harder with services like Instagram, WhatsApp, Twitter, YouTube, iMessage, or any other service where you don’t need to provide your real identity. So if the content shared doesn’t violate any policy, which is often the case, and you have no clear notion of what constitutes a fake account, that makes enforcement significantly harder. Fortunately, our systems are shared, so when we find bad actors on Facebook, we can also remove accounts linked to them on Instagram and WhatsApp as well”.

“Mr. Vassilev, 32, does not provide the views himself. His website, 500Views.com, connects customers with services that offer views, likes and dislikes generated by computers, not humans. When a supplier cannot fulfill an order, Mr. Vassilev — like a modern switchboard operator — quickly connects with another. “I can deliver an unlimited amount of views to a video,” Mr. Vassilev said in an interview. “They’ve tried to stop it for so many years, but they can’t stop it. There’s always a way around.””

Source : The Flourishing Business of Fake YouTube Views – The New York Times

Four video still images of Tucker Carlson speaking

Four video still images that mirror the original Tucker Carlson video. The face on the speaker appears to be that of actor Nicolas Cage.

“Lyu says a skilled forger could get around his eye-blinking tool simply by collecting images that show a person blinking. But he adds that his team has developed an even more effective technique, but says he’s keeping it secret for the moment. “I’d rather hold off at least for a little bit,” Lyu says. “We have a little advantage over the forgers right now, and we want to keep that advantage.””

Source : The Defense Department has produced the first tools for catching deepfakes – MIT Technology Review

“Ce compte, dont l’activité frénétique peut faire penser à celle d’un robot, semble bien tenu par un humain, une humaine en l’occurrence : contactée, l’auteure explique consacrer beaucoup de temps à son activité sur Twitter, et notamment à relayer des informations issues d’autres comptes.
Une vérification plus poussée de son activité et de ses échanges tend à confirmer qu’il s’agit bien d’une personne réelle et non d’un robot ou d’un espion russe. On obtiendra la même réponse en se penchant sur plusieurs possesseurs de compte, souvent « fiers », d’ailleurs, du rythme de leurs retweets, là encore, en général plusieurs centaines par jour”.

Source : L’impossible quête des « bots russes » de l’affaire Benalla

“Une page, intitulée « affronter + résister au fascisme », invitait à se rassembler dans la capitale fédérale les 10 et 12 août. La page promue par les « Resisters » en donnait tous les détails logistiques : 2 600 utilisateurs se sont montrés intéressés et plus de 600 internautes ont fait part de leur intention de participer à l’événement.Sauf que les « Resisters » n’existent pas. Ils font partie des 32 faux comptes Facebook que le groupe de Mark Zuckerberg a repérés depuis deux semaines et dont il a annoncé la désactivation mardi 31 juillet. Ces comptes ont de fortes similitudes avec ceux que manipulait l’Internet Research Agency (IRA), officine russe, inculpée par le procureur spécial cet hiver pour avoir tenté de manipuler l’élection américaine de 2016”.

Source : Derrière des comptes désactivés par Facebook, l’ombre des émeutes de Charlottesville

“After months of pursuing the case, Schneiderman and his team finally got access to documents that allowed them to come to the conclusion that the perpetrators stole as many as 2 million American identities. « The first three words in our Constitution are, ‘We the People.’ The federal rulemaking process is an essential part of our democracy and allows Americans the opportunity to express their opinions on how government agencies decide important regulatory issues. As such, we are concerned about the aforementioned fraudulent activity. We need to prevent the deliberate misuse of Americans’ personal information and ensure that the FCC is working to protect against current and future vulnerabilities in its system. »”

Source : Senators ask the FCC to investigate fake net neutrality comments

“Sur le réseau, les insultes s’enchaînent et se comptent par milliers. Le compte Twitter ayant diffusé la fausse information est resté actif jusqu’à dimanche soir — soit quatre jours après la publication du message. Une éternité qui laisse aux noms et aux photos le temps d’être partagées par centaines, et vues par millions. A l’agitation virtuelle des réseaux sociaux succèdent des menaces bien réelles pour la victime et qui vont au-delà du choc émotionnel, déjà violent. D’après une source de la gendarmerie locale suivant de près le dossier, Céline F. n’a pas pu rentrer chez elle le soir de la publication du tweet car « deux individus menaçants étaient postés à la porte de son domicile » ”.

Source : Mort de Naomi Musenga, le calvaire des trois opératrices accusées à tort

« Older posts Newer posts »

© 2020 no-Flux

Theme by Anders NorenUp ↑