Étiquette : france (page 1 of 6)

“Le parlement européen a voté la directive au printemps, le parlement français l’a transposée en droit français à la quasi-unanimité cet été. Pourtant ce texte tant attendu risque d’être vidé de toute portée avant même sa mise en œuvre. Et cela pourrait s’étendre à toute l’Europe.Refusant toute négociation, Google a offert aux medias un cynique choix de dupes.
Soit ils signent un blanc-seing à Google en renonçant à rémunération, et le modèle actuel à base de gratuité perdure. C’est la mort lente, qui a commencé de vider les salles de rédaction en Europe comme aux Etats-Unis.
Soit ils refusent, continuant d’espérer une rémunération. Et on leur promet de redoutables représailles : la visibilité de leurs contenus sera réduite à sa plus simple expression. Plus de photo, plus de textes, un bout de titre, rien de plus, apparaîtra quand les internautes feront des recherches sur une information.
Un suicide pour la presse. Car avant d’arriver sur un site de media, la porte d’entrée des internautes c’est Google. Les autres moteurs de recherche pèsent trop peu. Les éditeurs le savent : ils n’ont pas les moyens financiers de supporter la chute vertigineuse de trafic sur leurs sites que cette mesure entrainera.
Google bafoue la loi. Il en exploite les subtilités en détournant son esprit.”

Source : Open letter – October 2019

“Les plateformes en ligne, notamment dans les domaines de la location immobilière et de la restauration, prévoient la possibilité de déposer des commentaires, éventuellement de manière anonyme, censés offrir un retour d’expérience et éclairer la clientèle. Alors que ces avis déterminent souvent le choix, cette pratique peut être dévoyée car elle permet à des usagers mal intentionnés, voire à des concurrents, de s’exprimer pour tromper sciemment les internautes. Afin de renforcer la transparence et la loyauté en ligne et d’assurer l’honnêteté dans les relations commerciales, une piste d’amélioration souvent avancée serait d’imposer la publication du numéro IP de l’émetteur du commentaire à côté de l’avis.”

Source : Sandrine Le Feur : Question N° 23644 au Secrétariat d’état au numérique – NosDéputés.fr

relates to France Set to Roll Out Nationwide Facial Recognition ID Program

“You can look at France’s use of facial recognition for digital identity in two ways: it goes too far in terms of privacy, or they’re using the most secure new technology. Are they a front-runner or are they overstepping the mark?”

Source : French Liberte Tested by Nationwide Facial Recognition ID Plan – Bloomberg

Soutiens ADP RIP

Répartition géographique des soutiens pour la proposition de loi référendaire sur la privatisation des aérodromes de Paris (ADP)

Source : Carte des soutiens (adprip.fr/)

DVF - Etalab

“Cette application est proposée par la mission Etalab et permet de visualiser les données DVF (demandes de valeurs foncières), correspondant aux mutations à titre onéreux réalisées les 5 dernières années. Les données DVF brutes sont téléchargeables sur le site https://www.data.gouv.fr depuis le 24 avril 2019 et sont produites par la Direction générale des Finances publiques.”

Source : DVF

“Ce sera une première en France. Lundi 18 février, le maire Les Républicains (LR) de Nice, Christian Estrosi, a annoncé lors d’une conférence de presse que sa municipalité allait tester un système de reconnaissance faciale sur la voie publique via ses caméras de vidéosurveillance. Le test va durer deux jours dans une partie de l’enceinte du carnaval de Nice, dont la 135e édition a commencé samedi. Il concerne exclusivement des personnes volontaires.L’expérimentation permettra de tester différents scénarios, comme celui d’un enfant perdu dans la foule, d’une personne âgée vulnérable elle aussi égarée ou encore d’une personne dite « d’intérêt », c’est-à-dire recherchée, en utilisant six caméras de vidéosurveillance positionnées sur le périmètre de test.”

Source : Nice va tester la reconnaissance faciale sur la voie publique

http://www.beaude.net/no-flux/wp-content/uploads/2019/01/decharge-dechet-pollution.jpg

“Cette pratique, qui vaut aussi bien pour des produits renvoyés par un client à cause d’un défaut que pour des produits neufs, est légale. Elle est plus courante qu’on ne pourrait le penser. Les supermarchés par exemple, détruisent ainsi des dizaines de milliers de tonnes de produits invendus chaque année. Une étude réalisée en 2017 par le Bureau d’Analyse Sociétale pour une Information Citoyenne (une organisation écologiste) montrait qu’un livre sur quatre subissait aussi le même sort en France. Cela s’explique généralement par les coûts du stockage de produits. Il arrive qu’ils soient plus élevés que le coût de la destruction. Les entreprises préfèrent alors ne pas « s’encombrer » d’invendus.”

Source : Amazon vivement critiqué à cause de la destruction de millions de produits dans des entrepôts français – Business – Numerama

France Télévisions a passé un accord anti-Netflix historique avec les producteurs de séries français

“Et après, on oblige Netflix à avoir du contenu français sur sa plateforme… Comment faire si on leur coupe l’herbe sous le pied ?? -_-”

Source : France Télévisions a passé un accord anti-Netflix historique avec les producteurs de séries français – Pop culture – Numerama

“Le groupe vient de signer, discrètement, un accord avec Huawei qui s’occupera désormais du cloud des clients français de l’opérateur. Les services secrets, qui notaient la proximité entre la firme et Pékin, s’étranglent : les données des clients iront directement sur les serveurs chinois. L’opérateur nuance : cela ne concerne pas les entreprises, et, toujours selon le Canard, c’est à cause de Free, « si on veut rester compétitifs sans licencier, il faut bien qu’on noue des alliances avec les acteurs les moins chers du marché » se plaignait un cadre de l’opérateur.”

Source : Orange et Huawei : une amitié à géographie variable – Cyberguerre

“Deux établissements français, le lycée Ampère de Marseille et Les Eucalyptus à Nice, vont accueillir un dispositif expérimental de reconnaissance faciale pour l’accès à leur établissement. Annoncé officiellement en 2018, le projet sera mis en place début 2019. Beaucoup s’inquiètent des dérives sécuritaires, même dans le cadre limité de cette expérience.”

Source : Portique de reconnaissance faciale pour des élèves de PACA : comment cela va-t-il se passer ? – Politique – Numerama

« Older posts

© 2020 no-Flux

Theme by Anders NorenUp ↑