Étiquette : platforms (Page 1 of 3)

Amazon débranche Parler, le réseau social d’extrême droite : trop tard ?

http://www.beaude.net/no-flux/wp-content/uploads/2021/01/racisme_haine_parler-skitch.jpg

“Et si l’exode passe aujourd’hui de plateforme en plateforme, où il est facile de constater quel contenu est publié, qu’en sera-t-il demain, quand ces groupes dangereux dont le danger pour la société n’est plus à prouver, s’organiseront sur des messageries chiffrées ? Amazon, Apple et Google pourront-ils affirmer qu’ils ne tolèrent pas un service qui ne peut pas modérer les propos de ses clients, quand, technologiquement, il est impossible de savoir ce que ses clients racontent ? On peut craindre, dans les semaines qui viennent, qu’il s’agisse d’un nouvel argument parlementaire pour amoindrir le chiffrement de ces outils, pourtant si précieux — comme cela revient parfois en Europe ou aux États-Unis.”

Source : Amazon débranche Parler, le réseau social d’extrême droite : trop tard ?

Odysee : le « YouTube des complotistes » accueille désormais Donald Trump

“Il suffit de regarder les chaînes les plus populaires d’Odysee pour se rendre compte que les utilisateurs de la plateforme sont majoritairement pro-Trump : en dehors des chaînes officielles Lbry (du nom de la maison mère d’Odysee), LbryCast et LbryNomics, la page la plus populaire est celle de Tim Cast, un journaliste pro-Trump qui a publiquement soutenu Kyle Rittenhouse, un adolescent qui a tué des manifestants afro-américains lors du mouvement Black Lives Matter aux États-Unis. La plateforme est également noyautée par les complotistes français : la chaîne anti-vaccin VivreSainement arrive en 7e position, le conspirationniste Silvano Trotta est 12e, la chaîne d’Alain Soral ERTV est à la 20e place, et la chaîne francophone dédiée à QAnon, les Déqodeurs, est la 40e chaîne la plus populaire.”

Source : Odysee : le « YouTube des complotistes » accueille désormais Donald Trump

Thierry Breton : « Dans bien des cas, l’espace numérique est une zone de non-droit »

http://www.beaude.net/no-flux/wp-content/uploads/2020/12/5934f10_762439352-000-1m95xy.jpg

“Le fil conducteur du DSA est simple : ce qui est autorisé off line doit l’être on line, ce qui est interdit off line doit l’être on line. Que l’on parle de contrefaçon, d’antisémitisme, de pédopornographie, de menaces de mort, ou de vente de drogues, tous les contenus illégaux doivent être retirés. Les contenus haineux, l’amplification de la violence verbale et physique, la désinformation doivent être identifiés comme tels et traités en conséquence.
Il n’est pas question de la remettre en cause, ni de la réduire. Que ce soit pour les simples internautes ou pour les influenceurs, même s’il faut en permanence rappeler qu’ils doivent respecter les règles de droit afférentes à leurs propos, sous peine de sanctions.
Certains ont désormais des audiences nettement plus importantes que des médias traditionnels, ce qui leur confère des responsabilités assimilables à celles d’un directeur de rédaction ou d’un éditeur de contenus. Pour autant, la publication sous couvert d’anonymat ou de pseudonyme restera possible, mais, dans ce cas, la plate-forme se doit de connaître l’identité de l’auteur dès lors qu’un certain seuil d’audience (qui reste à déterminer) est franchi. Elle doit aussi pouvoir le situer, si nécessaire.”

Source : Thierry Breton : « Dans bien des cas, l’espace numérique est une zone de non-droit »

Hold Up : le succès du film complotiste embarrasse les plateformes qui lui ont permis d’exister

“Le 11 novembre 2020, le compte de Tprod avait reçu des promesses de don de 28 000 euros par mois. Trois jours plus tard, ils en sont désormais à 123 000 euros par mois, de la part de 6 300 participants, ce qui est tout simplement inédit pour la plateforme.”
«  N’importe qui a le droit de créer une page Tipeee. À partir du moment où nos règles et conditions générales sont respectées et que personne n’a été mis en cause par la justice française sur un contenu, nous n’avons pas vocation à sélectionner les créateurs en fonction de ce qu’ils pensent. Nous ne sommes pas politisés, nous n’avons pas vocation à faire de l’éditorialisation, nous sommes un outil de collecte. » – Michael Goldman, fondateur de Tipeee.

Source : Hold Up : le succès du film complotiste embarrasse les plateformes qui lui ont permis d’exister

Uber CEO Dara Khosrowshahi

“Uber Technologies Inc. recently received proposals from Wall Street banks valuing the ride-hailing company at as much as $120 billion in an initial public offering that could take place early next year, according to people familiar with the matter.That eye-popping figure is nearly double Uber’s valuation in a fundraising round two months ago and more than General Motors Co. , Ford Motor Co. and Fiat Chrysler Automobiles NV are worth combined.”

Source : Uber Proposals Value Company at $120 Billion in a Possible IPO – WSJ

“The going rate for having an Amazon employee delete negative reviews is about $300 per review, according to people familiar with the practice. Brokers usually demand a five-review minimum, meaning that sellers typically must pay at least $1,500 for the service, the people said […].
One Chinese Amazon seller said competition on the website had become so heated that he is tempted to use illicit tactics to gain an edge. “If I don’t do bad things, I will die,” he said of his business”.

Source : Amazon Investigates Employees Leaking Data for Bribes – WSJ

« Older posts

© 2021 no-Flux

Theme by Anders NorenUp ↑