Étiquette : digital humanities (Page 1 of 2)

«Après l’établissement en 2014, d’un cadre général (Memorandum of Understanding) fixant les objectifs de partage des documents et de la recherche, puis d’une collaboration très positive avec l’Archive, notamment sous la direction du directeur Raffaele Santoro, une discussion institutionnelle était en cours pour la formalisation précise du droit de licence des images numérisées, dans le but de leur réutilisation par la communauté de recherche. Sans une rencontre préalable, le directeur Penzo Doria a decidé de suspendre la discussion. […] L’EPFL s’étonne de ce virement à 180 degrés préjudiciable à la valorisation de ces archives et alors-même que les Archives d’Etat de Venise ont largement bénéficié des fonds investis dans le projet (que ce soit par le matériel mis à disposition, soit des scanners robotiques, de la main-d’œuvre, et du savoir-faire partagé).»

Source : La Venice Time Machine de l’EPFL lâchée par les Archives d’Etat de Venise: le projet fortement remis en cause – Heidi.news

“Depuis sa création en 1851, la Sacem conserve des milliers de documents d’archive. Soigneusement sélectionnées parmi les trente kilomètres de rayonnages remplis de demande d’adhésion, examens d’entrée, correspondance, coupure de presse, contrats, ou bulletins de déclaration, voici un large catalogue de pièces inédites, désormais accessibles à toutes et tous. Partez à la découverte des traces et témoignages de celles et ceux qui font vivre la création et en écrivent l’histoire depuis près de deux siècles, et de leurs œuvres”

Source : Musée SACEM: Browse Objects

« Franco Moretti, founder of the Stanford Literary Lab, which applies data analysis to the study of fiction, argues that certain books survive through the choices of ordinary readers, a process something like evolution: “Literary history is shaped by the fact that readers select a literary work, keeping it alive across the generations, because they like some of its prominent traits.”
What traits make Austen special, and can they be measured with data? Can literary genius be graphed? »

Source : The Word Choices That Explain Why Jane Austen Endures – NYTimes.com

For the last couple of years librarians have talked about a 20th century black hole when trying to describe the effect that copyright has on making cultural heritage available online (it appears that the concept was first used publicly by Prof. James Boyle in a 2009 column for the Financial Times).
At Europeana we are able to show the 20th century black hole in our dataset by looking at the temporal distribution of works within the dataset. We did so in a first analysis that we undertook in May 2012 and we have just repeated this exercise at the request of the European Commission which is looking for evidence to assess the impact of copyright on the online availability of cultural heritage. Just as in 2012 we are seeing the concept of the 20th century black hole confirmed in our data.

Source : The missing decades: the 20th century black hole in Europeana – Europeana Professional

« Older posts

© 2022 no-Flux

Theme by Anders NorenUp ↑