Étiquette : trust (Page 1 of 2)

StopCovid demande géolocalisation

“L’équipe derrière StopCovid se retrouve dans une position quelque peu étrange où elle doit promettre qu’elle n’utilise pas la géolocalisation, mais uniquement le Bluetooth (ce qui peut néanmoins être vérifié en analysant le code source du projet, celui-ci étant mis en ligne à des fins de transparence). Si les individus refusent cet accès, l’appli devient inutilisable. Toute la question est de savoir comment cette particularité sera reçue par le public, s’il a entendu à plusieurs reprises que la géolocalisation ne joue aucun rôle dans StopCovid, et qu’il découvre que l’application en a besoin, du fait des choix de l’équipe-projet en matière de traçage des contacts et de la manière dont a été construit Android.”

Source : StopCovid demande l’accès à la géolocalisation sur Android, mais s’engage à ne pas l’utiliser

“Les plateformes en ligne, notamment dans les domaines de la location immobilière et de la restauration, prévoient la possibilité de déposer des commentaires, éventuellement de manière anonyme, censés offrir un retour d’expérience et éclairer la clientèle. Alors que ces avis déterminent souvent le choix, cette pratique peut être dévoyée car elle permet à des usagers mal intentionnés, voire à des concurrents, de s’exprimer pour tromper sciemment les internautes. Afin de renforcer la transparence et la loyauté en ligne et d’assurer l’honnêteté dans les relations commerciales, une piste d’amélioration souvent avancée serait d’imposer la publication du numéro IP de l’émetteur du commentaire à côté de l’avis.”

Source : Sandrine Le Feur : Question N° 23644 au Secrétariat d’état au numérique – NosDéputés.fr

Tommaso Valletti est économiste en chef de la direction de la concurrence de la Commission européenne.

“Les critères d’analyse des risques concurrentiels sont-ils mauvais ? Notre analyse de ces marchés numériques était beaucoup trop étroite : pour WhatsApp, la définition de marché était la messagerie instantanée, pour Instagram, celle d’application de photo en ligne. Mais, dans son cœur, Facebook veut capter notre attention, pour apprendre sur nous et proposer de la publicité hyperciblée. Comme Google. Il faut considérer ces entreprises comme des négociants en attention.”

Source : « Facebook a induit la Commission européenne en erreur lors du rachat de WhatsApp »

Google Health

“Google has been accused of breaking promises to patients, after the company announced it would be moving a healthcare-focused subsidiary, DeepMind Health, into the main arm of the organisation.The restructure, critics argue, breaks a pledge DeepMind made when it started working with the NHS that “data will never be connected to Google accounts or services”. The change has also resulted in the dismantling of an independent review board, created to oversee the company’s work with the healthcare sector, with Google arguing that the board was too focused on Britain to provide effective oversight for a newly global body.”

Source : Google ‘betrays patient trust’ with DeepMind Health move | Technology | The Guardian

Il s’agit «d’affaiblir l’immunité morale face à la propagande» ainsi que «réduire la confiance dans les sources du savoir» des sociétés occidentales. «Avec des médias traditionnels, les réseaux sociaux, des SMS et des trolls, la Russie, comme l’Etat islamique, tente de décrédibiliser les processus démocratiques», ajoute Janis Sarts. Dès 2011, l’analyste norvégien Tor Bukkvoll décrivait une «réponse technologique asymétrique» élaborée par Moscou après la prise de conscience d’un retard militaire trop important sur l’Occident. En 2006, Vladimir Poutine déclarait devant le parlement russe qu’il fallait penser les conflits en termes de «supériorité intellectuelle», de façon «asymétrique» et «moins coûteuse».

Source : Désinformation, l’offensive russe – Le Temps

A group of Russian criminals are making between $3 million and $5 million every day in a brazen attack on the advertising market, security firm White Ops claimed today. It’s the biggest digital ad fraud ever uncovered and perpetrated by faking clicks on video ads, the company said.The crew, which White Ops dubbed Ad Fraud Komanda or « AFK13 », planned their machinations in meticulous detail. First, they created more than 6,000 domains and 250,267 distinct URLs within those that appeared to belong to real big-name publishers, from ESPN to Vogue.

Source : ‘Biggest Ad Fraud Ever’: Hackers Make $5M A Day By Faking 300M Video Views

« Older posts

© 2020 no-Flux

Theme by Anders NorenUp ↑